Navigation – Plan du site
Dossier 6e conférence de l'ESfO à Marseille (juillet 2005)

Kanak Identity, New Citizenship Building and Reconciliation

Isabelle Leblic
p. 271-282

Résumés

2004-2005 est le vingtième anniversaire des événements de novembre 1984 à janvier 1985 qui ont marqué profondément la Nouvelle-Calédonie et sa vie politique et sociale. L’accord de Nouméa (de mai 1998) a introduit la notion d’une nouvelle citoyenneté et l’on peut se demander sur quelle base celle-ci va pouvoir se construire, sans nier l’identité Kanak mais en prenant en compte également les autres composantes présentes depuis longtemps sur le territoire. Dernièrement, en juillet 2004, les Kanak de Maré, d’Ouvéa et de Hienghène se sont retrouvés, en dehors de toute organisation politique, pour une grande réconciliation, suite à l’assassinat à Ouvéa de Jean-Marie Tjibaou et de Yeiwéné Yeiwéné le 4 mai 1989. Voilà quelques données qu’il nous faut analyser pour comprendre les enjeux de la Nouvelle-Calédonie de demain.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Isabelle Leblic, « Kanak Identity, New Citizenship Building and Reconciliation », Le Journal de la Société des Océanistes, 125 | 2007, 271-282.

Référence électronique

Isabelle Leblic, « Kanak Identity, New Citizenship Building and Reconciliation », Le Journal de la Société des Océanistes [En ligne], 125 | Année 2007-2, mis en ligne le 01 décembre 2010, consulté le 18 août 2017. URL : http://jso.revues.org/1004 ; DOI : 10.4000/jso.1004

Haut de page

Auteur

Isabelle Leblic

Ethnologue, UMR CNRS 7107 – LACITO, à Villejuif, leblic@vjf.cnrs.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page