Navigation – Plan du site
Nouvelle Calédonie, 150 ans après la prise de possession

La micropolitique de la mine en Nouvelle-Calédonie

Analyse des conflits autour d’un projet minier au sein d’une communauté kanak
Leah S. Horowitz
p. 254-271

Résumés

Cet article examine la micropolitique, au sein d’une communauté kanak, relative à un projet minier. Vu son importance politique et économique, les résidants locaux ont approuvé le projet dans l’ensemble. Des disputes ont cependant éclaté au sein des villages autour du massif. Dans le monde kanak, le prestige est acquis par la capacité de se dire membre d’un clan parmi les premiers arrivés dans un lieu, et donc en mesure de prendre toute décision liée à l’utilisation de la terre. Les gens ont vu dans la reconnaissance de ces droits par la compagnie minière, un moyen pour appuyer ou déstabiliser leurs positions sociales. Leurs attentes dans ce sens ont également influencé leurs discours sur les conséquences écologiques du projet ainsi que sur les risques de provoquer la colère des esprits ancestraux.

Haut de page

Entrées d’index

Géographique :

Nouvelle-Calédonie
Haut de page

Texte intégral

Texte intégral en libre accès disponible depuis le 22 mai 2008.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Leah S. Horowitz, « La micropolitique de la mine en Nouvelle-Calédonie », Le Journal de la Société des Océanistes, 117 | 2003, 254-271.

Référence électronique

Leah S. Horowitz, « La micropolitique de la mine en Nouvelle-Calédonie », Le Journal de la Société des Océanistes [En ligne], 117 | Année 2003-2, mis en ligne le 22 mai 2008, consulté le 30 septembre 2014. URL : http://jso.revues.org/1305

Haut de page

Auteur

Leah S. Horowitz

Associée, Resource Management in Asia Pacific Program, Research School of Pacific and Asian Studies, AustralianNational University, leahh@ihug.com.au

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page