Navigation – Plan du site
En hommage à Jacques Barrau

Des vergers de Pandanus spp. comme poste avancé de la culture

Notule d’ethnobotanique baruya
Pierre Lemonnier
p. 159-164

Résumés

Chaque année, vers la mi-octobre, un quart de la population baruya s’enfonce dans la forêt avec cochons, chiens et enfants, bien au-dessus des jardins les plus élevés, pour collecter, surveiller et conserver les fruits d’arbres « semi-domestiqués » de la forêt, les Pandanus jiulianettii et P. brosimos. Installés pendant deux mois dans des petits hameaux rassemblant de solides bâtisses, hommes et femmes font sécher par centaines de kilogrammes des drupes ou des morceaux de syncarpes de Pandanus au-dessus de feux qui brûlent jour et nuit. Le gros de la consommation des (délicieuses) amandes intervient pendant la mauvaise saison (froide et très pluvieuse). Avec 66g de graisse pour 100g de matière sèche, les amandes sont, de loin, le plus riche des aliments que consomment les Baruya. C’est aussi celui qui contient le plus de protéines. On peut alors avancer l’hypothèse que, moins touchés par l’absence de pluie dans l’écrin humide que leur offre la forêt tropicale d’altitude, les Pandanus offrent aux Baruya une nourriture de famine d’une exceptionnelle qualité. Ces postes avancés de la culture des plantes que sont les bosquets de Pandanus sont aussi les seuls lieux de production agricole qui, pendant plusieurs mois, demandent une présence de l’homme de tous les instants. De ces arbres pas comme les autres auprès desquels leur société se morcelle par clan et lignage pour résider et travailler ensemble, les Baruya font également des théâtres végétaux lors des cérémonies d’initiation.

Haut de page

Entrées d’index

Géographique :

Anga, New Guinea, Nouvelle-Guinée
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pierre Lemonnier, « Des vergers de Pandanus spp. comme poste avancé de la culture », Le Journal de la Société des Océanistes, 114-115 | 2002, 159-164.

Référence électronique

Pierre Lemonnier, « Des vergers de Pandanus spp. comme poste avancé de la culture », Le Journal de la Société des Océanistes [En ligne], 114-115 | Année 2002, mis en ligne le 26 mai 2008, consulté le 25 mai 2017. URL : http://jso.revues.org/1480 ; DOI : 10.4000/jso.1480

Haut de page

Auteur

Pierre Lemonnier

CNRS-CREDO, Marseille.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page