Navigation – Plan du site
Dossier : Ethnoécologie en Océanie

Ethnoclassification, Ethnoecology and the Imagination

Peter D. Dwyer
Traduction de Margaret Duhnam
p. 11-25

Résumés

Deux trajectoires de pensée en ethnoclassification, l’une associée à l’approche de Brent Berlin, l’autre à l’approche de Ralph Bulmer, ont influencé les développements, respectivement en anthropologie cognitive (y compris en psychologie évolutionniste) et en ethnoécologie. La première approche est traitée brièvement. La deuxième est ici explorée plus en détail. Le but de l’ethnoécologie est de comprendre et d’expliquer l’écologie en tant qu’expérience vécue et, en finale, le projet devrait révéler la diversité de l’expérience écologique humaine. Il est soutenu que l’imagination est un élément fondamental de ces expériences. Dans le cadre de cette argumentation, un modèle de l’origine de l’imagination de la capacité et des implications de l’expression figurative est proposé.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Peter D. Dwyer, « Ethnoclassification, Ethnoecology and the Imagination », Le Journal de la Société des Océanistes, 120-121 | 2005, 11-25.

Référence électronique

Peter D. Dwyer, « Ethnoclassification, Ethnoecology and the Imagination », Le Journal de la Société des Océanistes [En ligne], 120-121 | Année 2005, mis en ligne le 27 novembre 2008, consulté le 24 septembre 2017. URL : http://jso.revues.org/321 ; DOI : 10.4000/jso.321

Haut de page

Auteur

Peter D. Dwyer

School of Anthropology, Geography and Environmental Studies, The University of Melbourne, Victoria, Australia 3010, pddwyer@unimelb.edu.au

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page