Navigation – Plan du site
Dossier : Ethnoécologie en Océanie

Pays, « surnature » et sites « sacrés » paicî à Ponérihouen (Nouvelle-Calédonie)

Isabelle Leblic
p. 95-111

Résumés

Les lieux tabous ou rituels kanak sont-ils sacrés ? Avec cette interrogation, j’ai voulu mettre en question la notion même de sacré chez les Paicî. En partant des études de terrain menées dans la région de Ponérihouen et de Poindimié (aires paicî et cèmuhî), j’ai présenté une typologie des différents sites tabous en liaison avec les représentations de la nature et de la surnature. Ce qui m’a permis de montrer l’importance du lien aux ancêtres et esprits de toute sorte dans la gestion et les représentations de la nature, qui n’ont que très peu de choses en commun avec les mêmes questions en Occident.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Isabelle Leblic, « Pays, « surnature » et sites « sacrés » paicî à Ponérihouen (Nouvelle-Calédonie) », Le Journal de la Société des Océanistes, 120-121 | 2005, 95-111.

Référence électronique

Isabelle Leblic, « Pays, « surnature » et sites « sacrés » paicî à Ponérihouen (Nouvelle-Calédonie) », Le Journal de la Société des Océanistes [En ligne], 120-121 | Année 2005, mis en ligne le 27 novembre 2008, consulté le 21 octobre 2017. URL : http://jso.revues.org/410 ; DOI : 10.4000/jso.410

Haut de page

Auteur

Isabelle Leblic

Ethnologue, UMR CNRS LACITO à Villejuif, leblic@vjf.cnrs.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page