Navigation – Plan du site
Dossier Wallis-et-Futuna

Entrepreneurs des îles : développement des petites et moyennes entreprises à Wallis (Polynésie occidentale)

Paul Van Der Grijp
p. 91-108

Résumés

Récemment, le modèle du dilemme du marchand a été développé en tant que perspective analytique et appliqué à l’Asie du Sud-Est. Dans cet article, j’essaie de l’appliquer à la Polynésie occidentale où plusieurs insulaires qui, après avoir travaillé en Australie, en Nouvelle-Zélande, aux États-Unis ou en Nouvelle-Calédonie pour gagner un peu d’argent, ont plus tard ouvert une petite boutique dans leur village d’origine. En général, après un ou deux ans de partage généreux, de telles entreprises devaient fermer. J’analyse ce dilemme à travers des études de cas d’entrepreneurs indigènes appartenant à la société de Wallis (’Uvea) et créant des petites ou moyennes entreprises dans le commerce, l’agriculture ou la pêche sur leur île. On verra en particulier comment certains d’entre eux ont réussi à échapper à ce dilemme.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Paul Van Der Grijp, « Entrepreneurs des îles : développement des petites et moyennes entreprises à Wallis (Polynésie occidentale) », Le Journal de la Société des Océanistes, 122-123 | 2006, 91-108.

Référence électronique

Paul Van Der Grijp, « Entrepreneurs des îles : développement des petites et moyennes entreprises à Wallis (Polynésie occidentale) », Le Journal de la Société des Océanistes [En ligne], 122-123 | Année 2006, mis en ligne le 01 décembre 2009, consulté le 30 avril 2017. URL : http://jso.revues.org/569 ; DOI : 10.4000/jso.569

Haut de page

Auteur

Paul Van Der Grijp

Université des sciences et technologies de Lille et CREDO, Marseille, pvdgrijp@up.univ-mrs.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page