Navigation – Plan du site
Actualités

Appel à contribution pour les jso à venir

p. 372-374

Pour l’année 2009, nos deux parutions seront consacrées à deux de nos membres récemment disparus, José Garanger et Bernard Juillerat.

jso 128 : Hommage à José Garanger (2009-1)

Ce numéro en hommage à José Garanger s’attachera à illustrer les différentes facettes de l’œuvre et de l’homme. José Garanger a été le grand pionnier de l’archéologie française dans le Pacifique, par son travail de recherche comme par la formation de plusieurs générations d’archéologues dans le cadre de son activité professorale à l’université Paris i (Panthéon-Sorbonne).

L’apport de sa recherche en Océanie a été déterminant à plus d’un titre.

  • Sur les méthodes, il a introduit dans le Pacifique l’approche de l’école Leroi-Gourhan, faite de précision sur le terrain et de prudence dans les interprétations. Ce qui, il faut le dire, contrastait avec certaines pratiques en usage dans la région au début des années soixante.

  • Ses recherches ont concerné autant la Mélanésie que la Polynésie et, dans ces deux régions, sa contribution scientifique a été majeure et conserve toute sa valeur.

    • Sa thèse d’État sur les Nouvelles-Hébrides (actuel Vanuatu) a exploré et révélé la préhistoire d’une région à l’époque largement inconnue des archéologues. Trente-cinq ans après leur publication, ses travaux sont encore la référence reconnue au niveau international pour cet archipel.

    • En Polynésie, ses recherches ont permis de mieux appréhender la variabilité autant structurelle que fonctionnelle des monuments religieux (marae) à Tahiti comme aux Tuamotu, tout en étudiant l’occupation par l’homme de plusieurs vallées peu connues de la Presqu’île de Tahiti.

  • D’un point de vue théorique, il a notamment, à travers l’extraordinaire découverte de la sépulture de Roy Mata à Efate, illustré la fécondité d’une approche combinant les données de l’anthropologie et celle de l’archéologie qui a inspiré bien des recherches dans le Pacifique.

Mais, outre les impératifs de la connaissance scientifique au plus haut niveau, le travail de José Garanger a revêtu une dimension humaine et culturelle annonçant des préoccupations très actuelles dans la communauté scientifique. Ses recherches ont été conduites en étroite collaboration avec les populations concernées et avec un profond respect de leurs valeurs, même lorsque le travail de l’archéologue en était gêné, voire empêché. Il a aussi beaucoup œuvré pour la redécouverte et de la réappropriation de leur passé par les Océaniens, un passé dans certaines régions, notamment en Polynésie, largement oublié par eux. C’est dans cet esprit, qu’il s’est livré à la restauration de plusieurs monuments religieux en Polynésie française. Ses travaux sur le marae Marae ta’ata de Tahiti demeurent exemplaires, non seulement par leur rigueur et le résultat obtenu, mais aussi car ils ont été précédés d’une étude et d’une publication détaillées contrairement à bien d’autres restaurations, même récentes.

Enfin, ayant formé tous les archéologues océanistes français en exercice, en leur communiquant son immense savoir sur la préhistoire du Pacifique mais aussi ce sens du respect des hommes, José Garanger a été, sans se départir d’une certaine humilité, un vrai maître, aussi généreux que bienveillant.

Vont participer à ce numéro des collègues de la génération de José Garanger, à la fois français et étrangers, comme Roger Green, Jack Golson, Jean Guiart, Claude Robineau, Anne Lavondès… Ces personnes parleront davantage de l’homme, de son œuvre, du contexte de la recherche à l’époque, etc. Ses étudiants, parfois en association avec des chercheurs étrangers, illustreront les travaux réalisés dans le sillage de José Garanger, autant en Mélanésie qu’en Polynésie. Ceci pour montrer en quelque sorte « l’héritage » de José. Les auteurs pressentis et les déjà proposés à ce stade de la publication sont :

  • Stuart Bedford : The Erueti and Mangaasi ceramic traditions of Central Vanuatu: a reassessment and wider comparison following their initial identification some four decades ago

  • Jean-Michel Chazine : À propos de quelques objets et sites archéologiques orphelins aux Tuamotu

  • Christian Coiffier : José Garanger, un big-man qui tient ses promesses

  • Éric Conte et Patrick Kirch : Nouveaux éléments sur l’histoire pré-européenne de l’archipel des Gambier (Polynésie française)

  • Daniel Frimigacci : Mémoires sur un grand archéologue

  • Hélène Guiot. L'Homme en mouvement

  • Jean-Christophe Galipaud : Le Manga’asi et la chronologie céramique du Vanuatu. Un hommage

  • Maurice Hardy : Fouilles et restaurations à Wallis. Le Malama Tagata

  • Catherine Orliac : Datation de statues en bois des îles Gambier

  • Pierre Ottino : Les restaurations de monuments archéologiques aux îles Marquises

  • Christelle Carlier et Éric Conte : Proposition de nouvelles approches dans l’étude des hameçons océaniens

  • Michel Charleux : Disques de pierre d’Eiao et de Ua Pou (archipel des Marquises). Preuves de relations inter-archipels à l’époque pré-européenne ?

  • Marie Noëlle Ottino-Garanger

  • Pierre Ottino. :  Eiao, une île entre le ciel et l’eau…

  • Pierre Ottino, Jean-Christophe Galipaud, Daniel Frimigacci : le site Lapita de Koumac

  • Claude Robineau : Marae, population et territoire aux îles de la Société. Le réseau ma’ohi

  • Christophe Sand : l'idée de l'appropriation du passé par les populations locales en Nouvelle-Calédonie

  • Christophe Sand, Jacques Bolé, André Ouetcho et David Baret : Proposition de révision de la chronologie céramique de la Nouvelle-Calédonie

  • Frédérique Valentin, Mathew Spriggs et Stuart Bedford : Une analyse diachronique des pratiques funéraires préhistoriques du Vanuatu

  • Bernard Vienne : Roy Mata et l'émergence des sociétés à titre au Vanuatu central

Ils seront complétés au plus vite en fonction des réponses en cours de réception (voir notamment Anne Di Piazza, Bertrand Gérard, Michel Orliac…) par les éditeurs scientifiques de ce dossier et la rédaction du journal.

jso 129 : Hommage à Bernard Juillerat (2009-2)

Décédé en juin 2006 alors qu’il était membre du Laboratoire d’Anthropologie sociale (Paris), Bernard Juillerat a également été un animateur de la Société des Océanistes, notamment en assurant la réalisation d’un numéro spécial de jso 56-57 qui a fait date (sur le chamanisme, en 1977), mais surtout en assurant la direction de cette revue au début des années 1980. C’est à ce même moment, crucial pour la recherche océaniste en France, qu’il a animé le groupement de recherche du cnrs 116 (Anthropologie du monde océanien devenu ensuite Identité et Transformations des Sociétés Océaniennes).

Après avoir constitué l’ethnographie d’un petit groupe isolé, les Yafar de la province du Sépik occidental (Papouasie Nouvelle-Guinée), en traitant systématiquement les aspects les plus divers de leur culture, modes de pensée et organisation, sociale (du jardinage aux catégories de couleur en passant par le chamanisme et la parenté), Bernard Juillerat est devenu un éminent spécialiste des rituels et de leur exégèse après avoir assisté aux rites Yangis. Il a alors animé une discussion internationale sur l’étude des rituels (cf. les débats dans Man au début des années 1980 ; puis l’ouvrage Shooting the Sun [Smithsonian, 1992], dans lequel il demandait les commentaires de ces collègues sur sa propre démarche ethnologique).

Bernard Juillerat est ensuite passé, pour le meilleur, à l’ethnologie psychanalytique, reprenant des dossiers de facto laissés en plan depuis le décès de Georges Devereux, vingt ans plus tôt. Conduisant alors un terrain dans une autre région du Sepik, il a également été amené à réévaluer l’œuvre de Richard Thurnwald chez les Banaro.

C’est à ce grand chercheur, qui a su associer une ethnographie méticuleuse à des propositions théoriques ambitieuses dans les domaines les plus variées que le jso va rendre hommage.

La bibliographie de Bernard Juillerat, que nous présenterons en entier dans ce numéro, comporte notamment les ouvrages suivants :

  • 1986. Les enfants du sang. Société, reproduction et imaginaire en Nouvelle-Guinée, Paris, msh.

  • 1991. Œdipe chasseur. Une mythologie du sujet en Nouvelle-Guinée, Paris, puf.

  • 1992. Shooting the Sun. Ritual and Meaning in West Sepik, The Smithsonian Institution.

  • 1993. La révocation des tambaran. Les Banaro et Richard Thurnwald, Paris, cnrs.

  • 1995. L’avènement du père. Rite, représentations, fantasme dans un culte mélanésien, Paris, cnrs/msh.

  • 2001. Penser l’imaginaire. Essais d’anthropologie psychanalytique, Lausane, Payot.

Les articles envisagés dans ce numéro du jso couvriront l’ensemble de sa démarche et de son apport à notre discipline : cinéma ethnographique, parenté, anthropologie du rituel, statut de l’exégèse, articulation entre approche psychologique et approche sociologique, question des universaux, ethno-psychanalyse, etc. Ce dossier sera introduit par Pierre Lemonnier et Denis Monnerie. Parmi les auteurs sollicités, nous pouvons citer :

  • Alban Bensa : Discussion avec Bernard Juillerat. Mythe et rêve chez les Kanak de Nouvelle-Calédonie ; étude de cas

  • Pascale Bonnemère : Shooting the sun, un ouvrage d'anthropologie du rituel sans équivalent

  • Florence Brunois : Bernard Juillerat : la science tout en élégance

  • Maurice Godelier : Bernard Juillerat ou la recherche dans l'inconscient des racines des structures sociales et mentales

  • André Green

  • André Iteanu

  • Isabelle Leblic : Comment redécouvrir ce que les ancêtres n’ont pas transmis ? Le rôle des rêves kanak dans la transmission des savoirs

  • Pierre Lemonnier : Du mal au pardon : à propos de « l’envers du don » 

  • Pierre Lemonnier : Une hypothèse sur l’absence de rites de mort dans certaines sociétés mélanésiennes

  • Françoise Marsaudon : Rite, représentation, fantasme de l'engendrement dans un culte polynésien.

  • Raymond Mayer : À propos des travaux africanistes de Bernard Juillerat

  • Marion Melk-Koch : À propos de l’interprétation d’un objet de Nouvelle-Irlande déposé au musée de Leipzig depuis 130 ans

  • Jadran Mimica : To Fly Away Like a Bird: A Contribution to the Psychoanalytic Ethnography of the Yagwoia Father-Son Relationship

  • Marika Moisseeff : L'articulation entre anthropologie et psychanalyse. Quelques réflexions critiques

  • Denis Monnerie : Rituels et significations

  • Patrick Pillon : Instabilités hiérarchiques et ambiguïtés en Nouvelle-Calédonie : du non-dit à l'analyse de la prééminence politique et statutaire en pays Mèa

  • Milan Stanek et Florence Weiss

  • Andrew Strathern and Pamela J. Stewart : Ritual, Kinship and the Cosmos

  • Marylin Strathern : Mediators and mediations: a critical appreciation of Jeudi-Ballini and Juillerat, People and things

En 2010, nos deux issues (jso 130 et 131) reviendront sur deux thèmes qui nous tiennent à cœur :

  • Les formes d’État dans le Pacifique

  • Les Arts dans le Pacifique

Vous pouvez déjà nous envoyer des propositions de participation à ces numéros par l’envoi d’un titre et d’un résumé.