Navigation – Plan du site
Comptes rendus d'ouvrages

La leçon du bénitier. Tha tro kö a pitru et Le chasseur de la vallée. I pwi-a i-pwâ mûrû géé nâ mötö

Isabelle Leblic
p. 161-162
Référence(s) :

Sam Drilë et Francia Boi, 2006. La leçon du bénitier. Tha tro kö a pitru. Conte kanak drehu-français, Nouméa, adck-centre culturel Tjibaou et grain de sable jeunesse, 28 p., ill. couleur, lexique français et drehu, CD audio bilingue.

Poatyié Anna Pwicèmwâ et David Dijou, 2008. Le chasseur de la vallée. I pwi-a i-pwâ mûrû géé nâ mötö. Conte kanak paicî-français, Nouméa, adck-centre culturel Tjibaou et grain de sable jeunesse, 28 p., ill. couleur, lexique paicî, CD audio bilingue.

Texte intégral

1Voici les quatrième et cinquième albums de la collection jeunesse bilingue illustrée initiée par le centre culturel Tjibaou et les éditions grain de sable, dans la même veine que les précédents dont nous avons déjà rendu compte dans de précédentes parutions (voir jso 120-121 pour le 2eet 122-123 pour le 3e)qui proposent deux nouvelles histoires, un conte de Lifou, l’autre inspirée de la tradition orale de la région paicî.

2Le premier nous parle des méfaits d’un aîné envers son cadet qui, au cours d’une pêche à pied, s’approprie tout ce que son jeune frère trouve sur le platier jusqu’à ce que, lassé, il joue un mauvais tour à son grand frère, en lui faisant mettre l’orteil dans un bénitier « pour le pêcher ». Une fois attrapé et alors que la mer commence à monter, le jeune frère chante pour appeler les vagues et se venger de son grand frère qui lui volait ses prises. Ce dernier le supplie de l’aider, mais il continue à invoquer les vagues jusqu’à ce que la mer arrive sous son nez. Là, après lui avoir fait jurer de ne plus lui voler ses prises, le cadet libère son aîné en enfonçant un pieu dans le bénitier. Et la morale de l’histoire pourrait être « on a toujours besoin d’un plus petit que soi ! ». Joliment illustrée avec de belles couleurs mêlant les bleu et vert de la mer à celles plus vives des poissons multicouleurs et des coraux, nous avons là une nouvelle fois un bel ouvrage pour enfant.

3Le second, qui nous plonge dans l’univers surnaturel des vallées de l’intérieur de la Grande Terre où les jeunes garçons ont l’habitude de se rendre pour pêcher dans les rivières ou pour chasser. Si l’histoire fait bien entrer le lecteur dans ce monde effrayant des esprits et autres être surnaturels, les illustrations ne sont pas aussi attrayantes que dans les précédents ouvrages, sans doute que je suis moins sensible à ce style qu’aux autres.

4Quoi qu’il en soit, on ne peut que saluer les auteurs de ces volumes qui mettent à la portée d’un plus grand nombre de nombreux aspects de la culture kanak.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Isabelle Leblic, « La leçon du bénitier. Tha tro kö a pitru et Le chasseur de la vallée. I pwi-a i-pwâ mûrû géé nâ mötö », Le Journal de la Société des Océanistes, 128 | 2009, 161-162.

Référence électronique

Isabelle Leblic, « La leçon du bénitier. Tha tro kö a pitru et Le chasseur de la vallée. I pwi-a i-pwâ mûrû géé nâ mötö », Le Journal de la Société des Océanistes [En ligne], 128 | janvier-juin 2009, mis en ligne le 28 avril 2009, consulté le 27 mai 2017. URL : http://jso.revues.org/5834

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page