Navigation – Plan du site
Actes de la Société et Actualités

Assemblée générale (exercice 2008)

p. 177-182

L’assemblée générale annuelle (pour l’exercice 2008) de la Société des Océanistes s’est réunie au musée du quai Branly, à Paris (222, rue de l’Université), le jeudi 2 avril 2009 de 14h30 à 17h15. Cette réunion, orchestrée par notre président, Maurice Godelier, a rassemblé en tout quatorze personnes, dont sept membres du conseil d’administration (cinq membres du ca s’étaient excusés de ne pouvoir être présents).

Ordre du jour

Rapport sur la situation morale et financière de la Société en 2007 (points 1 et 2)

1. Rapport moral

Le secrétaire général, Christian Coiffier, conformément au point 1 de l’ordre du jour, présente son rapport pour 2008.

Depuis l’année 2008, le bureau a organisé trois conseils d'administration qui ont eu lieu les 17 janvier, 13 mai et 10 décembre 2008. Le premier ca a réuni cinq membres, le second quatre et le troisième sept. Nous devons constater qu'il est toujours difficile de réunir les membres du ca, alors que, sur un effectif de dix-neuf membres, huit vivent en région parisienne (pour cinq en province et six dans le Pacifique). La programmation des dates de réunion de ca quelques mois à l'avance n'a pas amélioré l'assiduité à celles-ci. Quelques décisions concernant la vie de la Société ont pu cependant être prises grâce à des consultations par courrier électronique. Ce sont quatre membres du bureau qui assurent le suivi journalier de la gestion de la Société avec l'aide de notre secrétaire Hélène Guiot. Le nombre des cotisations individuelles a été nettement en baisse fin décembre 2008 (soit 107 adhérents). Un rappel de cotisation fait en début d’année 2009 a permis de combler ce retard en grande partie.

L'année 2008 aura été marquée par plusieurs démissions au sein du bureau : le trésorier, Maurice Hardy et le responsable du site, Marc Tabani. Les membres du ca, sollicités par courrier électronique, ont élu Gilles Bounoure et Jean-Christophe Galipaud, les deux seuls candidats qui s'étaient proposés pour remplacer respectivement le trésorier et le responsable du site internet et des archives. Suite à l'élection du nouveau trésorier, G. Bounoure et le secrétaire général se sont rendus à la Poste qui gère notre compte pour y faire valider leur signature comme cela avait été voté lors d'un dernier ca. M. Hardy, également présent, a donc retiré sa signature. Actuellement, trois membres du bureau possèdent la signature pour le compte de la Société : le président, le trésorier et le secrétaire général. Cette nouvelle disposition devrait faciliter les opérations bancaires lorsque l'un d'entre eux se trouve absent.

Les ventes de nos ouvrages à la librairie du musée du quai Branly ont été satisfaisantes au cours de cette année. La formule choisie par le gestionnaire de la librairie consiste à ne mettre en rayons que des ouvrages en rapport avec l’actualité du mqb sur l’Océanie (expositions, événements du Salon Kerchache).

Dans la nécessité où la Société se trouvait de déménager ses stocks toujours hébergés par le musée de l’Homme, notre président a passé un accord avec M. Michel Fani, de la bnf (bibliothèque nationale de France), afin que nous puissions y déménager nos stocks d’ouvrages. Ce déménagement a été programmé pour janvier 2009 avec la réalisation d’un inventaire de ces stocks. L’approvisionnement demeurera difficile pour notre secrétaire H. Guiot.

Comme l'année passée, les ouvrages de la Société des Océanistes étaient présentés au Salon du livre de Paris, au mois de mars dernier, grâce à Bookin, le diffuseur de livres de Nouvelle-Calédonie, qui prend nos ouvrages sur son stand pour les vendre. Le Salon du livre d'outre-mer qui se tenait depuis plusieurs années au mois d'octobre n’existe plus ; il est remplacé par un espace « Outremer » dans le cadre du Salon du livre de Paris réservé aux seuls éditeurs d’outremer. Notre revue était également présentée au Salon des publications scientifiques sur le stand de la revue Gradhiva.

Nous avons obtenu auprès de Laurent Berger que notre secrétariat puisse recevoir directement les informations concernant les activités du musée du quai Branly.

2. Rapport financier

Le trésorier, Gilles Bounoure, conformément au point 2 de l’ordre du jour, présente son rapport pour 2008 et le budget prévisionnel pour 2009.

  • 1  Depuis, le trésorier a démissionné et confirmé lors de l’assemblée générale sa démission envoyée l (...)

S’étant proposé à ce poste pour faire face à une urgence (la démission de Maurice Hardy confirmée par son courrier du 10 octobre 2008 qui remettait toutes les affaires de gestion au président de la Société, Maurice Godelier, devenu de ce fait seul dépositaire de la signature bancaire), Gilles Bounoure n’est entré en fonction qu’à l’issue du conseil d’administration du 10 décembre 2008. Il n’a commencé à prendre connaissance des comptes qu’après le 18 décembre (dépôt des signatures du nouveau trésorier et du secrétaire général) : soit douze jours de gestion pour la fin de l’exercice 20081 ! Les données et propositions ici présentées, après approbation des membres du conseil d’administration, proviennent en partie des données fournies par Maurice Hardy, complétées par Marie-Françoise Péteuil, Hélène Guiot et Isabelle Leblic. Nous devons remercier le travail incessant et essentiel, d’Hélène Guiot et d’Isabelle Leblic, sur lesquelles repose principalement le fonctionnement financier de la société.

Il a semblé utile de rapporter les chiffres de 2008 à ceux de 2007 avant de proposer les orientations financières pour 2009.

Exercice 2008

Recettes

Dépenses

rappel 2007

2008

rappel 2007

2008

Cotisations membres

6 905,78

4 905,00€

jso 124 et 1425

jso 126-127 (n° double)

13 997,79

13 588,83€

Abonnements jso

10 040,00

10 159,00€

Publications

2 283,84

29 642,94€

Ventes jso au numéro

2 300,60

2 712,40€

Frais de bureau

1 030,06

20,64€

Ventes publications

7 076,75

15 077,16€

Frais d'expédition

2 308,30

2 833,34€

Remb. frais d'expéd.

Divers

Dons

249,45

137,27

26,00

552,30€

Frais financiers

95,25

191,51€

Subventions publications

17 011,00€

Salaire secrétaire

11 118,73

9 760,62€

Subventions cnljso

4 000,00

4 000,00€

Charges sociales

6 445,76

6 930,52€

Subventions cnrsjso

3 063,00

3 063,00€

Subvention ical

1 000,00€

Subvention Persée

3 000,00€

Divers

801,43€

Total

33 798,85

61479,86€

Total

40 280,22

63 769,83€

Position du compte courant au 31 décembre 2008 : 11 089,16 €

Position du compte « livret A » au 31 décembre 2008 : 10 133,50 €

Relevé de portefeuille au 31 décembre 2008 : 52 276,11 €

Outre le fait que la Société a presque doublé le volume de son activité, les chiffres de 2008 appellent quelques remarques :

  • la baisse observée en un an de près de 29 % des cotisations versées, n’a rien d’inéluctable. Cette tendance a été enrayée surtout grâce aux efforts d’H. Guiot et d’I. Leblic, ce qui ne doit pas dispenser les autres membres de la société de contribuer activement à son rayonnement comme à son bon fonctionnement ; l’absence d’appel à mi-parcours pour ceux qui ne sont pas à jour peut être en partie responsable de cet état de fait ;

    • 2  Celle-ci a d’ailleurs été versée par l’université au cours de ce premier trimestre 2009.

    les subventions citées sont de divers ordres, l’une d’elles est purement « comptable » (colloque ical, à reverser, voir prévisions 2009), d’autres sont parfaitement assurées mais en attente de règlement, à l’instar de la subvention Persée2. De ce fait, le déficit pour 2008 s’établit à 3 232,97 € ;

  • ce déficit est inférieur de moitié à celui pour l’exercice 2007 (6 481,37 €), sans doute en raison de l’importance particulière prise cette année par la vente des publications et du Journal de la Société des Océanistes au numéro et de la vente d’une collection « complète ».

D’où la proposition suivante de budget prévisionnel pour l’exercice 2009, déjà soumise au conseil d’administration du 19 février, et qui tient compte de l'augmentation des ventes d'ouvrages et de la possibilité pour notre imprimeur d'utiliser son routage pour l'expédition de nos publications :  

Budget prévisionnel 2009

Recettes

Dépenses

Cotisations membres

9 500,00€

jso 128 & jso 129

15 000,00€

Abonnements jso

11 000,00€

Publications

35 000, 00€

Ventes jso au numéro

2 500,00€

Frais de bureau

500,00€

Ventes Publications

19 000,00€

Frais d'expédition

1 500,00€

Remboursement frais d'expédition

600,00€

Frais financiers

200,00€

Subventions aux publications

17 000,00€

Salaire secrétaire

9 500,00€

Subventions cnljso

4 500,00€

Charges

6 800,00€

Subventions cnrsjso

4 000,00€

Divers (& déménagement stock)

1600,00€

Subvention Colloque ical

1 000,00€

Total

68 100,00€

Total

71 100,00€

Suite à ces deux rapports, il est procédé au vote. Sur dix présents à cette heure, huit votent pour et deux s'abstiennent. Le budget provisionnel, quant à lui, est voté à l'unanimité des douze présents à 15h30.

Le trésorier soumet au vote son projet d'augmentation des cotisations approuvé par le ca du 19 février. Une discussion s'engage sur le prix du tarif pour les étudiants et sur le prix des numéros doubles du jso achetés à l'unité. Le prix d'une adhésion individuelle passe de 48 à 50 €, le montant de l’adhésion étudiante reste à 30 € et le prix des abonnements au jso des bibliothèques et autres institutions passe de 80 à 90 € ; le prix de vente à l'unité d'un numéro du jso passe de 29 à 36 € pour un simple et de 58 à 60 € pour un double. L'assemblée approuve une première proposition avec neuf voix pour, deux voix contre et deux abstentions. Le trésorier, s'inquiétant de la rentabilité de la vente des numéros doubles, demande alors au président la possibilité de procéder à un nouveau vote après en avoir revu le prix de vente à 62 €, approuvé le 19 février. Le second vote donne neuf voix pour et quatre abstentions.

Présentation du rapport 2008 sur le jso, l'avancement du programme persee et les publications

La secrétaire générale adjointe chargée des Publications et du Journal de la Société des Océanistes, Isabelle Leblic présente son rapport pour 2008, conformément au point 3 de l’ordre du jour.

1. Rapport sur le jso

• jso 126-127 : Environnement dans la Pacifique Sud (coordonné par Jean Trichet et Isabelle Leblic)

Ce numéro double comporte 384 pages avec un cahier hors-texte couleur de 8 pages et est paru mi-décembre 2008. Nous avons demandé à l’imprimeur de réintégrer les photos couleur dans les tirés à part pdf, ce qui leur a demandé un gros travail et nous l’en remercions ici. Chaque auteur dispose donc de son article avec ses illustrations en couleur bien placées. Notons que les versions mises en ligne sur jso.revues.org sont également celles en couleur (que ce soit en mode texte avec lodel ou en pdf).

Le thème de ce numéro nous a permis de renouer avec une tradition ancienne de la Société, la pluridisciplinarité, puisque nous avons publié des articles de sciences humainesaux côtés de ceux écrits par des naturalistes, des océanographes ou des biologistes. La faute de frappe sur la couverture (« Pacific » au lieu de « Pacifique ») a été corrigée pour tous les exemplaires non envoyés grâce au retirage fait par l’imprimeur de la couverture. Qu’il en soit remercié ici. La rédactrice du jso a fait de la publicité par courriel auprès de divers sites internet (Réseau Asie, sites sur la Nouvelle-Calédonie, sur l’environnement, etc. et certains auteurs ont fait de même). Plusieurs d’entre eux, y compris un site italien, ont ainsi affiché l'annonce de parution qui leur avait été adressée. De même, les maisons d’édition et/ou les auteurs des comptes rendus faits à propos des ouvrages qu’ils nous avaient envoyés ont été avertis par courriel de cette parution et mise en ligne. Ce numéro, comme le précédent, comporte un numéro d’isbn et un code barre pour en faciliter la diffusion en librairie. I. Leblic, en liaison avec ce numéro, a par ailleurs organisé la première séance du Cinéma des Océanistes avec la projection du film Sevrapek city (voir ci-dessous).

• Lesjso128 et jso129 (2009-1 et 2009-2)

Ces deux numéros en préparation comportent chacun un dossier d’hommage de plusieurs articles rassemblés par Éric Conte et Christophe Sand pour le premier, « Hommage à José Garanger », et par Pierre Lemonnier et Denis Monnerie pour le second, « Hommage à Bernard Juillerat ».

• Mise en ligne sur revues.org

Le site jso.revues.org a été inauguré mi-septembre, avec la mise en ligne intégrale des numéros de 2001 à 2004 compris. Et, le 1er décembre, I. Leblic a fait basculer le jso 120-121 de décembre 2005 intégralement en ligne, puisque le délai de trois ans était passé. La Société a adopté le parti pris d’une barrière mobile de trois ans pour les articles. Seuls les introductions, sommaires et résumés/mots-clés et les autres rubriques (Miscellanées, comptes rendus d’ouvrage et actualités) sont en ligne intégrale dès la parution du numéro.

Pour le rétroactif (c’est-à-dire de 2001 à 2007), les articles en ligne ne le sont que sous forme des pdf récupérés et mis en ligne par l’équipe de revues.org et de cleo que nous remercions ici encore pour la collaboration très fructueuse que nous avons eue, et notamment notre interlocuteur à cleo, Jean-François Rivière. À  partir du premier numéro qu’I. Leblic a mis en ligne intégralement (celui de 2008), chaque internaute aura à sa disposition, et le texte en ligne et la possibilité de télécharger le pdf, au choix. Le travail important que représente la mise en ligne du jso va permettre sans aucun doute de lui donner un nouvel essor et de procurer au plus grand nombre l'accès aux articles publiés. Pour ce faire, I. Leblic (en mars 2008) et H. Guiot (en juin 2008) ont suivi deux jours de formation au logiciel de mise en ligne lodel. Le sommaire du jso 126-127 est donc en ligne sur le site de jso.revues.org depuis le 1er décembre avec les rubriques « Actualités », « Comptes rendus d'ouvrages » et « Miscellanées » en accès libre.

Grâce aux statistiques de consultation fournies par le site, nous pouvons établir que nos pages sont régulièrement consultées : de mi-septembre au 31/12/2008, nous avons « reçu » 10 256 visiteurs (avec une moyenne de 2 500 visiteurs différents par mois), soit vingt fois plus que nos membres actuels !

• Mise en ligne sur Persée

D'ici peu, la collection dans son entier sera accessible puisque nous avons passé courant 2008 une convention avec Persée pour la patrimonialisation et la numérisation de notre fonds depuis son origine jusqu'en 2000. Afin de pouvoir effectuer la recherche d'auteurs pour accord pour la mise en ligne, en l'absence de volontaires bénévoles, la rédactrice en chef du jso a négocié avec les responsables de Persée une subvention de 3 000 € afin de payer notre secrétaire pour la réalisation de ce travail (172 heures, soit 21,5 jours de travail charges comprises, entre fin novembre 2008 et mars 2009, suite à un avenant fait à son contrat de travail).

• Vente de collections complètes du jso

Enfin, dernière nouvelle concernant notre revue et pour rassurer ceux qui craindraient que la mise en ligne ne nuise à la vente de notre revue papier, l'Académie des langues kanak (alk) nouvellement créée vient d'acheter, sur proposition de notre rédactrice, une collection la plus complète possible du jso (1 000 € plus frais d'envoi), comme cela avait été fait par le passé avec l’université Paris I. La même proposition a été faite également au centre de documentation de la toute nouvelle Maison de la Nouvelle-Calédonie à Paris qui vient juste de s’abonner au jso et qui semble très intéressée. Mais les propositions d'achats doivent passer en Commission et nous n’aurons donc la réponse que courant 2009.

• Subventions cnrs et cnl

Comme chaque année, I. Leblic a déposé en janvier 2008 notre demande de subvention au cnl qui nous a accordé pour 2008, soit pour la quatrième année, la somme de 4 000 € (elle était les deux premières années de 3 500 €). En juin 2008, notre rédactrice a redéposé notre demande de label et de financement cnrs pour les deux années à venir (nous avons reçu 3 063 € en 2008). Rappelons que, début 2008, nous avions obtenu, suite à de nombreuses démarches auprès du dsa shs du cnrs, l’affichage d’un demi-poste d’ai de secrétaire de rédaction (poste partagé avec la revue sur l’Himalaya hébergée à Villejuif) qui n’a malheureusement pas été pourvu par manque de personnels en mouvement interne au cnrs (poste noemi).

• Classement erih

Notre revue a été classée par la European Science Fondation dans la liste erih shs en B. Pour y être classé, il faut respecter les standards académiques internationaux, à savoir une sélection des articles basée sur une politique éditoriale objective, avec une évaluation par des pairs. L’erih ne liste que de bons journaux scientifiques (voir http://www.esf.org/research-areas/humanities.html) qui comportent : un conseil scientifique international actif (créé en 2008), un journal ouvert à des articles reçus spontanément (sans avoir été sollicités par la revue), un choix des articles publiés reposant sur une sélection hautement rigoureuse et une régularité dans la publication. La différence entre A et B étant dans le degré d’adéquation à ces différents critères (ceux en A se conforment à plus de caractéristiques et sur une plus grande extension que ceux en B), et compte tenu du fait que le jso est la seule revue en Europe sur l’Océanie, au cours de la campagne de réévaluation des revues, la rédactrice a demandé en septembre 2008 notre classement en A (réponse de l’erih en attente).

2. Rapport sur les publications

• Vivre de la mer, vivre avec la terre… en pays kanak

Cette année a vu la parution d’un nouvel ouvrage accepté pour publication avant qu’I. Leblic ne prenne en 2007 la charge de secrétaire générale adjointe chargée de publications, qui inaugure une nouvelle collection proposée par l’auteur, intitulé Vivre de la mer, vivre avec la terre… en pays kanak. Savoirs et techniques des pêcheurs du sud de la Nouvelle-Calédonie (collection Travaux et documents océanistes 1, octobre 2008, 288 p., 38 €). Publié grâce au partenariat initié avec le musée de Nouvelle-Calédonie qui a donné pour ce faire une subvention d’un peu plus de plus de 17 000€ (en attente, en raison du retard pris par la convention) – pré-achat de 588 ouvrages –, il a été décidé par le ca de l’imprimer à 2 000 exemplaires. Un service de presse (environ 25 ex.) a été réalisé ; une publicité avec un bon de commande a été envoyée par courriel à de nombreuses institutions (dont tout le réseau de bibliothèques universitaires en shs), sites internet (où l’information est mise en ligne) et collègues et organismes de recherche ou autres. Plusieurs interviews ont été faites en Nouvelle-Calédonie (rnc) et à Paris (France Ô), ainsi qu’une conférence de sortie au musée de Nouvelle-Calédonie en octobre. Déjà, un article est paru dans Le Marin en date du 19/12/2008 (p. 37). Fin 2008, en trois mois, près de 80 ouvrages avaient été vendus.

• Autres manuscrits en cours

La publication du n° 2 de la collection Travaux et documents océanistes (ouvrage accepté de Christophe Sand intitulé Lapita calédonien. Archéologie d’un premier peuplement insulaire océanien) et du n° 3 (proposé par Raymond Ammann, Musiques et danses cérémonielles, magies et secrets au Vanuatu, si le manuscrit une fois reçu et mis en lecture est accepté) est annoncée.

Un autre manuscrit nous avait été proposé dans la collection Publications par Christophe Serra Mallol, issu de sa thèse sur l’alimentation en Polynésie française. Il avait été mis en lecture et nous attendions les avis des lecteurs sollicités lorsque l’auteur nous a averti que son manuscrit avait été accepté par un éditeur de Tahiti.

La collection de livres illustrés « Petites histoires d’Océanie » comporte déjà deux manuscrits prêts et nous cherchons actuellement des possibilités de subventions pour les publier.

• Diffusion

Pour améliorer la diffusion des publications de la Société, I. Leblic a effectué des démarches pour référencer nos ouvrages sur le site du réseau du livre dilicom, suite à une information transmise par un libraire à notre secrétaire Hélène Guiot. dilicom (ex-Edilectre) est un service interprofessionnel voué à faciliter le développement des échanges de données informatisées (edi) dans le secteur commercial du livre. Il est avant tout destiné aux distributeurs et aux libraires. Pour ce qui nous concerne, ce réseau nous permet en effet de « donner à voir » au plus grand nombre de libraires notre catalogue. Il s’agit, grâce à GesRef, d’effectuer, outre le référencement de notre maison d’édition, celui de nos ouvrages sur le fel (Fichier Exhaustif du Livre). La « demande de référencement » a été faite et Isabelle Leblic, responsable des publications, a donc commencé à entrer notre catalogue dans GesRef, travail qui sera poursuivi en 2009.

Par ailleurs, la Société des Océanistes est référencée depuis de nombreuses années sur le site du cths où les données ont été, à notre demande, actualisées (adresse et téléphone notamment).

Un sociétaire arrive vers 15h35, ce qui porte à treize le nombre des participants, au moment du vote sur le rapport d'Isabelle Leblic, qui est approuvé à la majorité de douze voix pour et d’une contre.

Point sur les stocks et leur déménagement à la bnf et à Branly

C. Coiffier aborde ensuite le point 4 de l’ordre du jour, le déménagement de nos stocks du musée de l'Homme vers la bnf qui a eu lieu courant février. Il sollicite des bonnes volontés pour venir aider au rangement des ouvrages dans le nouvel espace et pour en finir l’inventaire précis, indispensable pour une bonne gestion de nos stocks par notre secrétaire. Un sociétaire se porte volontaire. Dans l'obligation d'aller faire cours, notre président quitte l'assemblée générale à 16h30.

Présentation de l’actualisation de notre site internet

En l'absence de Jérôme Louvet et de Jean-Christophe Galipaud qui devaient présenter le point 5 de l’ordre du jour, le secrétaire général donne quelques informations concernant le site internet. L'adresse www.oceanistes.org a été redirigée sur le nouveau site réalisé par Jérôme Louvet et hebergé par la Maison de l’archéologie et de l’ethnologie de Nanterre (mae). Le coût de la location du nom de domaine et d'hébergement serait de l'ordre de 14 € par an.

Présentation du Cinéma des Océanistes

Isabelle Leblic présente ensuite le point 6, concernant la toute nouvelle initiative de la Société des Océanistes, qu’elle a prise en suivant l’exemple de la Société des Africanistes. La première séance de ce Cinéma des Océanistes a été programmée dans la continuité de l’Assemblée générale (voir ci-dessous).

Une seule séance était possible en ce premier semestre 2009, le 2 avril étant la seule date disponible de la salle de cinéma du mqb. Aussi,afin de pouvoir avoir une régularité dans les séances, I. Leblic a d'ores et déjà réservé la salle de cinéma pour l’an prochain à raison d'une séance tous les deux mois, le jeudi soir à 18 heures, à partir du 1er octobre. Les dates retenues sont donc les suivantes : 1er octobre et 3 décembre 2009 ; 4 février, 8 avril et 3 juin 2010. Le programme est en cours d’élaboration et il sera disponible dès que possible sur le site internet de la Société des Océanistes.

Point sur la diminution des adhésions individuelles

Après discussion du point 7 de l’ordre du jour, le trésorier propose de faire, comme cela était d’usage par le passé, un rappel en cours d'année (vers la fin du mois de mai) aux anciens adhérents qui n'ont pas renouvelé leur cotisation. Cela devrait permettre d'augmenter sensiblement le nombre d'adhésions individuelles. Ce courrier ne constituerait pas un surcoût pour notre trésorerie puisque le mqb donne aux sociétés savantes la possibilité d'utiliser deux envois en nombre à leurs membres par an. Certains membres rappellent l’importance de solliciter nos collègues et nos réseaux pour élargir notre audience et trouver de nouveaux membres. I. Leblic l’a fait quant à ses collègues sur la Nouvelle-Calédonie ce qui a permis d’enregistrer quelques nouvelles adhésions pour 2008 et/ou 2009. Si chacun procède ainsi, nous pourrons sans problème combler notre déficit dû en partie à la disparition de plusieurs de nos anciens membres.

Questions diverses

Le dernier point de l’ordre du jour a été consacré aux questions diverses. Notre responsable des publications fait part d’une demande de reproduction d’un certain nombre de notices biographiques publiées dans Tahitiens de Patrick O’Reilly dans une brochure, à partir d’un mémoire universitaire d’histoire intitulé L'implantation de la franc-maçonnerie à Tahiti -1842 à 1945. Un siècle de Francs-maçons à Tahiti, implantation, chroniques et portraits soutenu en 2005 à l’upf (université de Polynésie française). Cette brochure, financée à compte d'auteur, sera vendue à prix coûtant et uniquement dans le milieu franc-maçon ou dans les bibliothèques et archives. L'assemblée générale donne l’autorisation (à la majorité moins une opposition) de reproduction des notices concernées, avec mention de la source, à des fins non commerciales.

Sarah Mohamed-Gaillard propose sa candidature pour s'occuper de la trésorerie. Cette proposition est acceptée par l'ensemble de l'assemblée restante, soit neuf personnes à 17h20. Le conseil d'administration de la Société devra donc prendre les dispositions nécessaires lors de sa prochaine séance pour nommer Sarah Mohamed-Gaillard comme membre de notre Conseil afin qu'elle puisse occuper le poste de trésorier.

L'assemblée générale se termine à 17h30.

Notes

1  Depuis, le trésorier a démissionné et confirmé lors de l’assemblée générale sa démission envoyée le 10 mars dernier et acceptée par le président, en même temps que sa proposition d'assurer les affaires courantes jusqu'à la nomination d'un remplaçant.

2  Celle-ci a d’ailleurs été versée par l’université au cours de ce premier trimestre 2009.

Haut de page