Navigation – Plan du site
Comptes rendus d'ouvrages

Ethnographische Ergebnisse aus Melanesien, i. Reisebericht. Die polynesischen Inseln an der Ostgrenze Melanesiens, ii. Die westlichen Inseln des Bismarck-Archipels de Thilenius Georg

Gilles Bounoure
p. 261-262
Référence(s) :
Thilenius Georg, 2008. Ethnographische Ergebnisse aus Melanesien, i. Reisebericht. Die polynesischen Inseln an der Ostgrenze Melanesiens, ii. Die westlichen Inseln des Bismarck-Archipels, Abhandlungen des Kaiserlichen Leopoldinisch-Carolinischen Deutschen Akademie der Naturforscher 80, Band, Halle (fac-similé de l’édition de 1903, Saarbrück, Fines Mundi Verlag), deux parties réunies sous un même volume in-quarto relié, 366 p., 25 pl., carte, nombreuses illustrations dans le texte.

Texte intégral

1Les spécialistes de l’Océanie connaissent l’utilité des rééditions d’ouvrages anciens, dont les volumes originaux, souvent tirés à petit nombre, ne se trouvent parfois que dans de rares bibliothèques, peu commodes ou trop éloignées. Depuis les années 1970, les chercheurs mentionnent de plus en plus fréquemment dans leurs bibliographies les fac-similés de grands récits de voyage de chez Israel et Da Capo (Bibliotheca Australiana) ou ceux de Kraus pour les bulletins et mémoires du Bishop Museum et divers autres livres savants. Plus récemment, les techniques de reproduction numérisée (dites « Computer To Plate ») ont conduit de nouveaux éditeurs à proposer des fac-similés tirés à petit nombre, voire à la demande, avec plus ou moins de soin dans la réalisation (ainsi de la réédition en 2009 de A Naturalist among the Head-Hunters… de Charles Morris Woodford [1890], avec une carte illisible faute d’avoir été reproduite dépliée). En France même, L’Harmattan a inauguré une collection de « fac-similés océaniens » dirigée par Frédéric Angleviel, dont l’intérêt et la qualité ont été soulignés chaque fois que possible dans ces colonnes.

2Les éditions Fines Mundi, fondées il y a un peu plus d’un lustre par le Dr Rolf Kittler et spécialisées dans l’ethnographie et les récits de voyages, ont diverses particularités méritant qu’on les signale aux océanistes. Elles ont pour origine un atelier de reliure, dirigé par la même famille depuis trois générations, et dont les activités se poursuivent notamment grâce aux rééditions de Fines Mundi. Ainsi s’explique que ces fac-similés soient tous proposés sous une, deux, trois ou quatre reliures différentes, plus ou moins luxueuses d’aspect et sans grand surcoût de l’une à l’autre, mais avec des qualités de finition et de robustesse passablement rares aujourd’hui. Les ouvrages proposés par le catalogue, qui compte déjà plus de 1 600 titres, figurent eux aussi le plus souvent au nombre des raretés ou des classiques fort coûteux parce que convoités par beaucoup de bibliothèques et de chercheurs. Plusieurs dizaines d’entre ceux qui concernent l’Océanie peuvent être qualifiés d’« introuvables » auprès des libraires et de nombreuses bibliothèques, du fait soit de leur langue (l’allemand le plus souvent, mais il y a aussi des volumes en anglais, en français, etc.), soit de leur ancienneté, soit du faible tirage de leur première édition.

3Du livre de Georg Thilenius ainsi réédité, et ici complet de ses deux parties souvent disjointes, on se bornera à rappeler quelle source documentaire unique il constitue pour les « enclaves polynésiennes » situées au nord et à l’est de la Nouvelle-Guinée (Ninigo, Kaniet, Nuguria, Sikaiana notamment), ainsi que pour l’archipel de l’Amirauté, également visité par le médecin-ethnographe délégué par l’Académie des sciences de Berlin, au cours de son périple de 1898-1899. Évidemment intéressé au premier chef par tous les indices possibles d’influences culturelles ou de migrations de nature à conforter les théories diffusionnistes alors en vogue chez les savants allemands, et très préoccupé aussi d’anthropologie physique pour des raisons similaires, il ne s’en est pas moins livré à des investigations attentives dans des domaines très variés, navigation, horticulture, magie, mythes, linguistique etc., au moment même où ces îles entraient dans un processus de « dépopulation » (et de déculturation) dont s’alarmerait le gouvernement australien au cours des années 1920.

4Plus remarquablement encore, le nom de Thilenius figure également au catalogue de Fines Mundi avec la réédition quasi intégrale des Ergebnisse der Südsee-Expedition 1908-1910, herausgegeben von Dr. G. Thilenius, etc., soit tous les titres publiés entre 1908 et 1938 à Hambourg chez Friederichsen & De Gruyter, souvent en plusieurs tomes. Il y manque encore le volume Nova Britannia publié en 1954 à Berlin par Otto Reche, mais à ce travail d’anthropologie physique qui se ressent beaucoup des vues « raciologiques » de cet auteur (et que ne possède pas la BNF !), on doit évidemment préférer son premier grand travail, Der Kaiserin-Augusta-Fluss, publié en 1913, et dont la reproduction par Fines Mundi est impeccable, exception faite des vues photographiques, nettement plus précises sur la publication originale.

5De Unter den Papuas de Bruno Hagen (1899, qui manque à la bnf) aux Südsee-arbeiten d’Otto Finsch (1914) en passant par Eine Forschungsreise im Bismarck-Archipel de Hans Vogel (1911) ou le rarissime album de Gunnar Landtman Ethnographical Collection from the Kiwai District of British New Guinea in the National Museum of Finland (1933, qui manque à la bnf), ce sont plusieurs dizaines de livres d’intérêt exceptionnel et souvent réédités pour la première fois que propose désormais Fines Mundi, avec une qualité de réalisation remarquable à des tarifs aussi modérés. De l’exhumation de ces trésors documentaires ainsi mis à la portée d’un plus grand nombre de bibliothèques et d’océanistes, il n’est pas absurde d’attendre un certain renouveau des recherches, dont on devra alors tenir quelque gré à Rolf Kittler et à Fines Mundi.

Haut de page

Bibliographie

Woodford Charles Morris, 1890. A Naturalist among the Head-Hunters: Being an Account of three Visits to the Solomon Islands in the years 1886, 1887, 1888, Kessinger Publishing.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Gilles Bounoure, « Ethnographische Ergebnisse aus Melanesien, i. Reisebericht. Die polynesischen Inseln an der Ostgrenze Melanesiens, ii. Die westlichen Inseln des Bismarck-Archipels de Thilenius Georg », Le Journal de la Société des Océanistes, 130-131 | 2010, 261-262.

Référence électronique

Gilles Bounoure, « Ethnographische Ergebnisse aus Melanesien, i. Reisebericht. Die polynesischen Inseln an der Ostgrenze Melanesiens, ii. Die westlichen Inseln des Bismarck-Archipels de Thilenius Georg », Le Journal de la Société des Océanistes [En ligne], 130-131 | 2010, mis en ligne le 15 décembre 2010, consulté le 21 août 2017. URL : http://jso.revues.org/6126

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page