Navigation – Plan du site
Dossier Relations internationales et régionales

France: “in”, “of” or “from” the South Pacific region?

Denise Fisher
p. 185-200

Résumés

Dans les années 1980, alors que sa politique dans le Pacifique Sud est controversée, un débat s’engage sur la possibilité de percevoir la France non seulement comme une présence souveraine « dans » mais aussi « de » la région. Cette question importante révèle comment la France souhaite être perçue par le Pacifique Sud et, au-delà, par le reste du monde. Si la France veut rester « dans » le Pacifique, la nature et l’efficacité de sa présence comme partie prenante « de » la région dépendent autant de sa volonté que de celle des pays du Pacifique Sud. Si dans la seconde moitié du xxe siècle, la politique de la France a été une cause d’instabilité et a même pu menacer la sécurité de la région, la France est récemment devenue un allié occidental utile pour la zone. Alors que de nouvelles incertitudes apparaissent, liées notamment au rôle de la Chine, la France, en se considérant elle-même comme étant « de » la région, serait plus à même de conserver une présence souveraine efficace « dans » le Pacifique au moment où se pose la question de l’avenir de ses principales collectivités du Pacifique.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2016.
Consulter cet article

Plan

France “in” the region
France “in” or “of” the Pacific? Regional controversies of the postwar period
France “in” but not “of” the Pacific
France the outsider
France the outsider and insider by virtue of its Pacific collectivities
Persistence of idea of France the outsider
Regional response to France
Future status of the French collectivities
Aid to the region
Retaining a Pacific focus
Gallic v. Ango-Saxon distinction
Conclusion

Aperçu du début du texte

« Nous sommes d’ici et de nulle part ailleurs, vous êtes d’ici mais aussi d’ailleurs. » (Kanak independence leader Jean-Marie Tjibaou to New Caledonian pro-France leader Jacques Lafleur, in Fraser, 1990)

When Kanak independence leader Jean-Marie Tjibaou spoke these words to pro-France Caldoche leader, Jacques Lafleur, in 1983, in the midst of turmoil leading to civil war in France’s South Pacific possession, New Caledonia, he was no doubt enunciating a key difference between the local long-term French residents (the Caldoches) and the indigenous people (the Kanaks), but at the same time he was making a generous concession to France, one full of possibilities. To concede that “you”, the French newcomers from the nineteenth century to the present, were “from” or “of” the Pacific (the French word “de” means both), as much as being “from” or “of” another place, was an extraordinarily inclusive idea from a preeminent regional indigenous independent leader. It is a conciliatory construct t...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Denise Fisher, « France: “in”, “of” or “from” the South Pacific region? », Le Journal de la Société des Océanistes, 135 | 2012, 185-200.

Référence électronique

Denise Fisher, « France: “in”, “of” or “from” the South Pacific region? », Le Journal de la Société des Océanistes [En ligne], 135 | 2012-2, mis en ligne le 25 octobre 2012, consulté le 17 septembre 2014. URL : http://jso.revues.org/6702

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page