Navigation – Plan du site
Les mises en récit de la mine dans le Pacifique

Nauru Phosphate History and the Resource Curse Narrative

Exploitation du phosphate et "malédiction des ressources naturelles" à Nauru: histoire d'un héritage
Nancy J. Pollock
p. 107-120

Résumés

L’expérience nauruane des ressources maudites qui découle de l’exploitation du phosphate constitue un cas emblématique de prévention du développement. Nauru a été acclamé dans la presse du début du xxe siècle comme un exemple de « petites île » devenue « riche » grâce à l’exploitation minière. Le minerai à haute teneur en phosphate qui couvrait les quatre cinquièmes de l’île était considéré dans le reste du monde comme une ressource lucrative à extraire, en particulier pour fertiliser les prairies australiennes et néo-zélandaises. Le développement de Nauru a mal été interprété, sur la base des richesses distribuées aux habitants, alors que l’essentiel des profits miniers revenait en réalité aux opérateurs miniers. Le commerce du phosphate a rapporté beaucoup plus à l’agriculture australienne qu’aux propriétaires nauruans de la ressource en question. Et cet enrichissement très relatif a eu pour conséquence la destruction progressive de la surface de la petite île de Nauru, empêchant tout développement, qu’il soit économique ou humain.

Haut de page

Notes de l’auteur

I am grateful to the Nauru Government and AusAid for support for participation in the Commission of Enquiry into Worked Out Mines on Nauru, 1986-88. I am also grateful to Professor Harry Maude for sharing his early notes on Nauru.

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Socio-Cultural Background to Mining
Demographic Imbalance
Retarded Development
Cash Dependency
Trust Funds
Environmental Degradation
Humanitarian Concerns
Loss of Autonomy
Welfare Issues
Rehabilitation of the Island Environment
Conclusions

Aperçu du début du texte

Nauru phosphate mining is a prime example of «the natural resource curse» thesis (Auty, 1993) as applied to a small island state in the Pacific. Mining did not enhance economic development for Nauruans but rather retarded Nauruan development processes, betraying trusts and creating reliance on outside agencies, so necessary for a small population on a single island in mid-Pacific. Mining has had a long term impact on Nauruans and their island (Pollock, 2014). This paper illustrates what Rosser (2006) terms the consensus of how «political and social variables mediate the relationship between natural resource wealth and development outcomes» in one small Pacific Island nation. The so-called wealth that has drawn much media attention has disrupted political relationships within and exterior to the island, and led to a loss of wealth, both financial, environmental and social. This society thus exemplifies the label «natural resource curse». Nauruans had to seek compensation from the Bri...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nancy J. Pollock, « Nauru Phosphate History and the Resource Curse Narrative », Le Journal de la Société des Océanistes, 138-139 | 2014, 107-120.

Référence électronique

Nancy J. Pollock, « Nauru Phosphate History and the Resource Curse Narrative », Le Journal de la Société des Océanistes [En ligne], 138-139 | 2014, mis en ligne le 15 décembre 2017, consulté le 27 juin 2017. URL : http://jso.revues.org/7055 ; DOI : 10.4000/jso.7055

Haut de page

Auteur

Nancy J. Pollock

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page