Navigation – Plan du site
Les mises en récit de la mine dans le Pacifique

The mining policy of the Philippines and «resource nationalism» towards nation-building

Minerva Chaloping-March
p. 93-106

Résumés

Cet article examine l’adéquation de la loi minière de 1995 aux aspirations de la représentation ­citoyenne, dont les gouvernements locaux. Cette loi fournit le cadre régulateur et institutionnel pour l’accueil de grands projets pour financer le budget de l’État. Elle offre aussi des mécanismes garantissant la consultation des communautés, le renforcement des pouvoirs des gouvernements locaux, le respect des communautés autochtones et un partage équitable des bénéfices. Mais le gouvernement national – avec l’industrie minière du pays – s’est concentré sur les investissements étrangers aux dépens d’une redistribution équitable. Des gouvernements locaux ont interdit le démarrage de gros projets miniers ou l’extraction à ciel ouvert. Ces actions, incluant la promulgation de lois locales, expriment un nationalisme des ressources « infranational » ancré dans la localité et le lien au territoire et opposé au gouvernement national en matière de gouvernance des ressources

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Mining and resource nationalism
Sovereignty and Mineral Resources
Economic Liberalization: Launching Phase and Full Realization
The Mining Act of 1995
Social Imaginaries
National Government
Local Governments
Civil Society
Implementing the Mining Act: an arena of social imaginaries
The disaster that stimulated mass opposition to the Mining Act
Mining Act petitioned as unconstitutional
Enactment of a law to protect indigenous peoples rights
Reversal of earlier ruling on the Mining Act
Conclusion

Aperçu du début du texte

In current literature, most discussions on resource nationalism have focused on its causes and manifestations (Clarke and Cummins, 2012) particularly its impact on industry and investment patterns on the producing country and the risks on the part of investors (Bremmer and Johnston, 2009; Emel, Huber and Makene, 2011; Ernst and Young, 2013). Resource nationalism is viewed as a cyclical phenomenon (Stevens, 2008) and is one in which the global and the national landscapes and their relationship with one another are «tested and refined» (Ward, 2009). In certain cases, these global-national landscapes are characterized by long-term extractive industry dependency that restricts policy options of the producing country (Kohl and Farthing, 2012). Resource nationalism has been investigated as a demonstration of a resource- endowed country’s motivation to expand its share of resource rent.

What has remained largely unexamined includes the complex interactions in resource nationalism and the ma...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Minerva Chaloping-March, « The mining policy of the Philippines and «resource nationalism» towards nation-building », Le Journal de la Société des Océanistes, 138-139 | 2014, 93-106.

Référence électronique

Minerva Chaloping-March, « The mining policy of the Philippines and «resource nationalism» towards nation-building », Le Journal de la Société des Océanistes [En ligne], 138-139 | 2014, mis en ligne le 15 décembre 2017, consulté le 30 avril 2017. URL : http://jso.revues.org/7067 ; DOI : 10.4000/jso.7067

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page