Navigation – Plan du site
Les mises en récit de la mine dans le Pacifique

La mine comme site artistique: un projet de Land Art en province Sud, Nouvelle-Calédonie. Témoignage et réflexion esthétique

The minig site as an artistic spot : a Land Art project in the South Province, New Caledonia. An account and an aesthetic reflection
Florence Giuliani
p. 165-174

Résumés

Dans le récit d’une recherche esthétique à partir de la commande d’une œuvre de type Land Art par la province Sud de Nouvelle-Calédonie, pour un terrain de mine orpheline, Florence Giuliani, artiste plasticienne travaillant depuis une vingtaine d’années en Nouvelle-Calédonie, retrace les différentes étapes d’un projet qui a vu sa réalisation inaugurée le 20 décembre 2013, sur le site du mont Goumba sur la commune du Mont-Dore.

Haut de page

Entrées d’index

Mots-clés :

mines, Land Art, histoire

Keywords :

mines, Land Art, history
Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Penser la mine comme site artistique 
Modélisation du projet
Réalisation du projet, constitution des équipes de travail
Conclusion

Aperçu du début du texte

Le récit de la démarche qui m’a permis d’aboutir aux différentes phases de conceptualisation artistique pour ce projet, au fur et à mesure qu’il se précisait, se fait ici en trois points, allant de la manière de penser la mine comme un site artistique à la réalisation du projet et à la constitution de l’équipe de travail, en passant par l’étape de modélisation du projet.

Penser la mine comme site artistique 

Entre nature et impact de l’action humaine sur des sites naturels, des lieux comme les mines orphelines sont tout aussi chargés d’histoire que de caractéristiques géographiques très marquées. On parle de « mine orpheline » lorsqu’il est impossible d’identifier le propriétaire d’un site minier afin d’en reprendre l’exploitation. Le terme désigne autant un vide juridique qu’un abandon géographique ; la revégétalisation de ces sites est quasi impossible sans intervention humaine (Sarrailh, 2002). Ce vide appelle des interrogations qui sont autant de tentatives de mises à jour de réci...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Florence Giuliani, « La mine comme site artistique: un projet de Land Art en province Sud, Nouvelle-Calédonie. Témoignage et réflexion esthétique », Le Journal de la Société des Océanistes, 138-139 | 2014, 165-174.

Référence électronique

Florence Giuliani, « La mine comme site artistique: un projet de Land Art en province Sud, Nouvelle-Calédonie. Témoignage et réflexion esthétique », Le Journal de la Société des Océanistes [En ligne], 138-139 | 2014, mis en ligne le 15 décembre 2017, consulté le 01 mai 2017. URL : http://jso.revues.org/7145 ; DOI : 10.4000/jso.7145

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page