Navigation – Plan du site
Actes de la Société et Actualités

Assemblée générale 2015 : bilan exercice 2014

p. 175-179

L’assemblée générale faisant le bilan de l’exercice 2014 s’est tenue le jeudi 16 avril 2015 de 15h30 à 16h45 dans la salle de cours 3 du musée du quai Branly. Cinq adhérents étaient présents.

Philippe Peltier, secrétaire général, après avoir remercié les présents, annonce qu’en l’absence de plusieurs membres du bureau, il présentera rapidement les rapports sur l’état financier, sur les publications et sur le site internet. Il commence par le rapport moral.

Il souligne que, depuis son origine, la Société des Océanistes se distingue par ses publications. Petit à petit, grâce à l’énergie et l’investissement considérable de son éditrice, Isabelle Leblic, la SdO s’est engagée dans la mise en ligne de ses ouvrages sur openédition pour les livres ou revues.org pour le Journal. Cette révolution a été discrète mais rapide. Mais que ceux qui aiment le papier, son odeur, ceux qui sont attachés à la touche de couleur que les numéros du Journal apportaient à leur bibliothèque, se rassurent, la SdO garde des tirages papier pour toutes les publications.

Il rappelle que désormais, chacun peut payer, sur le site internet de la Société des Océanistes (http://www.oceanistes.org/oceanie/), grâce à l’action de Pascale Bonnemère, sa cotisation annuelle à la société ou son abonnement à la revue, tout comme l’achat des publications ou DVD, via paypal qui est un moyen de paiement simple, facile d’utilisation et sécurisé. Ceux qui préfèrent les formats dématérialisés (epub, pdf) peuvent le faire sur l’espace de la SdO sur openédition (http://books.openedition.org/sdo/). Toutes ses actions participent à l’équilibre financier comme le montre le rapport de Sarah Moahamed-Gaillard. Quant aux séances de cinéma et aux conférences, sous la houlette efficace de Magali Mélandri, elles continuent à attirer un public fidèle et parfois nombreux.

Que tous ceux qui participent activement à la vie de la Société des Océanistes, que ce soient les membres du bureau, du conseil d’administration, des comités scientifique ou de lecture du jso, ou ceux qui acceptent de venir nous parler de sujets aussi passionnants que divers ou de montrer des films, reçoivent tous nos plus vifs remerciements.

Nous espérons comme chaque année compter de nouveaux membres et nous leur souhaitons la bienvenue. Nous avons aussi la tristesse de voir disparaître d’anciens membres. Qu’ils nous soient permis ici de rappeler la mémoire de Maurice Picon, savant enthousiaste et reconnu dans son domaine, fondateur de l’archéométrie française. Il fut un discret compagnon de route depuis de nombreuses années.

Le rapport moral est adopté à l’unanimité des présents. Puis il présente ensuite le rapport financier (comptes de l’exercice passé et budget prévisionnel) établi par Sarah Mohamed-Gaillard, trésorière.

Bilan comptable de l’exercice 2014

Tableau 1. – Bilan de l’exercice 2014

Recettes

Dépenses

Cotisations membres

5365,00

jso 138-139

7537,32

Abonnements jso

8028,00

Publications (Juillerat + dossier Tatouage)

3320,71

Ventes jso au n°

1044,33

Frais d’expéd jso 138-139

1023,01

Droits de copie

1 030,96

Frais d'expédition hors jso

1137,62

Bouquet revues.org/Cairn*

3483,32

Frais financiers

157,67

Ventes publications

5019,73

Salaire secrétaire

9985,29

Ventes Openbook**

2690,44

Charges sociales

5730,78

Ventes DVD Kanak

2588,05

Frais de bureau, Papeterie, etc.

326,21

Remb. Frais d’expéd.

560,56

Droits d’auteurs DVD

743,00

Subventions cnl jso

2800,00

DVD Kanak + Tapa

4756,55

Subventions cnrs jso

1800,00

Divers

596,36

Subvention DVD Kanak mnc

2000,00

Trajet slor

224,82

Subvention DVD Tapa mnc

1000,00

Dons

57,15

Totaux

37467,54

Totaux

35314,52

* Somme provisoire car nous n’avons pas encore le décompte final de Cairn pour 2014. Il sera vraisemblablement proche de 4 000 €.

** En HT : 60 livres vendus aux libraires pour 385,31 € HT et 97 livres vendus aux bibliothèques pour 305,13 € HT.

Quelques commentaires sur nos recettes

Le bilan est très satisfaisant. Grâce aux efforts continus du bureau pour promouvoir les activités de la SdO, nous obtenons encore un très bon résultat cette année, même s’il est moindre que celui auquel nous étions parvenus en 2013, avec un solde positif de plus de 4 000 €, contre 2 153,02 € en 2014. Cela correspond à l’augmentation de nos dépenses pour cette année, dues à la publication de deux ouvrages et à la poursuite de l’activité DVD. La diversification de nos activités vers la production de DVD semble donc une bonne chose : elle permet d’équilibrer la baisse de la vente des publications. Enfin, le bilan de la première année de notre espace Openbook nous apporte un bon revenu (noté ici en HT ; bilan reçu mais somme non encore versée).

Nous comptons donc en 2013 128 membres (contre 120 en 2012) ainsi répartis :

- 96 à 50 € (103 en 2013, 98 en 2012)

- 10 à 30 € (19 en 2013, 17 en 2012)

- 5 à 15 € (sans journal) (6 en 2013, 5 en 2012)

Après une augmentation du nombre de membres enregistrés l’année dernière, nous constatons un nouveau fléchissement en 2014 avec 111 cotisations au total, pour un montant de 5175 € (contre 128 en 2013, 120 en 2012). Entre 2013 et 2014, la baisse concerne surtout les cotisations au tarif étudiant : 17 en 2013 contre 10 en 2014. Ce qui ne se reflète pas dans le montant enregistré pour 2014 car nous avons toujours un décalage (des cotisations de l’année précédente et d’autres pour l’année à venir).

Le nombre d’abonnements se maintient globalement en dépit d’un léger fléchissement : 110 en 2014 contre 114 en 2013 et 113 en 2012.

Les revenus via cairn sont en constante augmentation (avec un plus grand nombre de ventes à l’article - 56 pour plus de 90 € HT). Les droits de copie sont également importants et viennent compenser certaines autres baisses.

Depuis le début de l’expérience paypal fin 2013 qui permet l’achat des publications de la SdO en ligne, la SdO a effectué 29 ventes, dont 20 concernent des publications, 3 des numéros du jso, 3 DVD Kanak et 4 cotisations dont 3 pour 2015 (mise en place de cette possibilité en fin d’année 2014). Du côté des publications, la parution du dossier Tatouages a suscité 6 achats, les autres concernant des publications plus anciennes qui gagnent ainsi en visibilité.

Le bilan est satisfaisant comme l’an passé et notre solde positif fait que cette année encore, nous n’avons pas eu besoin de puiser dans nos réserves et que nous avons pu épargner quelque peu environ 4000€):

  • Compte courant au 12/01/15 = 3815,72

  • Livret A au 31/12/14 = 16751,00

  • Portefeuille au 31/12/14= 41672,91

Budget prévisionnel 2015

Ce budget a été établi d’après le résultat de l’exercice 2014. Quelques remarques sur ce budget provisionnel. Les revenus de cairn sont provisionnés à l’identique. La provision pour les publications d’ouvrages est estimée par rapport aux coûts des précédentes publications équivalentes.

Le rapport financier et le budget prévisionnel sont tous deux approuvés à l’unanimité des présents. Puis Philippe Peltier présente ensuite le rapport sur les publications établi par Isabelle Leblic, secrétaire générale adjointe chargée des Publications, des DVD et du jso.

Tableau 2. – Budget prévisionnel pour l’exercice 2015

Recettes

Dépenses

Cotisations membres

5600

jso 140 + jso 141

10000

Abonnements jso

8000

Dossier Tiki + Petites histoires**

4300

Subventions cnl jso

2500

Salaire secrétaire

10000

Subventions cnrs jso

1800

Charges

6000

Ventes jso au n° + droits de copie

1600

Frais d’expéd jso

1200

Bouquet Cairn

3500

Frais d'expédition autres

800

Ventes publications

4500

Frais financiers

200

Ventes publi Openbook

3000

DVD Atai

500

Subvention DVD Tapa*

16000

DVD Tapa

11500

Ventes DVD (n°1, 2, 3)

3v000

Frais de bureau

200

Remb. Frais d’expéd.

500

Droits d’auteurs

1800

Dons

50

Divers

400

TOTAL

47050

TOTAL

47100

* En attente du versement de 500 € de l’Association Femmes au-delà des Mers et de la subvention de 10 000 € obtenue au ministère de la Culture ; une demande de 6 000 € est en cours d’examen auprès du ministère de l’Outre-Mer.

** Estimations faites à partir des sommes payées pour la publication du 1er volume des Petites histoires (2 973 € payés en 2011), du dossier Tatouages (2 322 € payés en 2014).

Rapport sur le jso

Nous avons conservé cette année nos subventions cnrs et cnl pour un montant de 4 600 €, soit environ 600 € de moins que l’an passé en raison de la diminution de la subvention accordée par le cnrs : 1 800 € en 2014 contre 2 392 € en 2013. Cela est dû, d’une part, à l’augmentation de nos revenus par cairn et revues.org et, d’autre part, par la baisse de nos frais (économies sur la mise en page, réalisée directement par I. Leblic). Si ces subventions nous sont indispensables pour fonctionner, elles ne nous permettent pas l’embauche d’un(e) secrétaire de rédaction qui nous fait tant défaut : la charge de travail s’avère lourde pour la rédactrice en chef. cairn rapportera cette année près de 3 000 €, ce qui vient largement contre-balancer les baisses d’abonnement des années passées. La SdO a reçu 2 088 € de la part de cairn au titre du 1er versement de l’année 2014. Nous aurons sans doute quasiment autant pour le second versement. cairn paye de plus en plus tard : près de 8 mois de retard pour le premier versement semestriel et 4 mois pour le second.

Le 15 décembre 2014, le volume double 2014 (284 pages) a été publié, coordonné par Eddy Banaré et Pierre-Yves Le Meur pour le dossier principal (La mise en récit des mines dans le Pacifique). Il contient douze articles dans le dossier, quatre hors dossier, deux miscellanées, quinze comptes rendus d’ouvrage, un In memoriam et les actes habituels de la société. Ce jso 138-139 est, comme le précédent, intégralement en couleur avec une illustration sur la couverture. Suite à un problème de communication avec l’imprimeur, nous regrettons que le sommaire (4e de couverture) ne corresponde pas au contenu du jso.

Plusieurs dossiers sont en cours ou prévus pour les années à venir :

- L’intégration régionale dans le Pacifique Sud (jso 140, 2015-1);

- Nouveaux regards sur la chefferie fidjienne (jso 141, 2015-2) ;

- Mise en scène de la culture (jso 142, 2016-1) ;

- Genre, personne et parenté …

En 2014, nous avons aussi obtenu une subvention de la map (1 900 € HT) pour le prochain dossier sur Fidji, afin de traduire l’introduction en anglais, et effectuer les relectures et corrections nécessaires des articles et résumés en anglais. Pour le volume qui vient de paraître et qui comprend huit articles sur onze en anglais, Pierre-Yves Le Meur a obtenu un financement pour réaliser la traduction en anglais de l’introduction de son dossier. Elle sera donc mise en ligne également en anglais. D’autant plus que depuis cette année, nous avons été sélectionnés par cairn pour être sur la version anglaise de leur site, avec une révision des abstracts et la traduction des titres en anglais pour les articles en français. Nous participons pour moitié au coût de cette révision (environ 700 €), l’autre moitié étant pris en charge par le cnl.

Rapport sur les publications

Le manuscrit inédit, publié à titre posthume, de Bernard Juillerat, Le travail du mythe, la construction du héros en Mélanésie (Publications de la Sdo 51) a été imprimé à 100 exemplaires (couverture, mise en page, réalisation des index fait par I. Leblic) et mis en ligne sur OpenEdition en juillet. Il est en vente en version papier (http://www.oceanistes.org/oceanie/spip.php?article3891) et en version électronique (http://books.openedition.org/sdo/1213).

En mai dernier est paru le deuxième volume de la collection « Petit dossier » nouvelle formule : Tatouages d’Océanie. Rites, techniques et images de Sébastien Galliot (qui devait être tiré à 1 000 exemplaires, mais en fait imprimé par Paillart à 500 exemplaires), également mis en ligne sur Openédition. Il est en vente en version papier (http://www.oceanistes.org/oceanie/spip.php?article3891) et en version électronique (http://books.openedition.org/sdo/1185?lang=fr).

Ces volumes sont donc nos deux premières publications numériques et papier en même temps. Notre espace éditeur Société des océanistes sur Openédition (http://books.openedition.org/sdo/), ouvert en décembre 2012, avec la mise en ligne de 19 publications, compte aujourd’hui 31 volumes dans la collections Publications (sur 51 existants au total), les 2 volumes de la collections ‘Travaux et documents océanistes’, 1 dossier nouvelle formule sur les 2 existants, 3 publications ‘Hors série’, soit au total 37 volumes accessibles sous différents formats (pdf, epub, etc.) gratuitement ou à l’achat (d’autres sont à venir). Nous vous encourageons à découvrir et à faire connaître ce nouvel espace éditeur sur lequel nous mettrons en ligne 2 nouvelles publications par an, contrat respecté pour 2014. Le premier état annuel de cet espace éditeur sur openbook (nombre de consultations, ventes) ne nous est pas encore parvenu mais dès réception des éléments, nous établirons un premier bilan.

L’ouvrage proposé par Jean-Louis Rallu, Gooday Master Dellegration Condominium N-H, Raghragh Charley, a été mis en lecture, les rapports positifs avec demandes de corrections ont été transmis à l’auteur qui a fait les corrections demandées. Ce sera sans doute le troisième volume de nos collections en ligne (vol. 3 de la collection Travaux et documents océanistes).

Nous avons reçu une proposition de publication qui est en cours d’examen : un ouvrage collectif coordonné par Émilie Nollet et Peter Lindenmann.

Nous avons aussi en cours de finition le volume 2 de la collection ‘Petites histoires d’Océanie’ par Hélène Guiot et Catherine Bayle qui sera mis sous presse en juin 2015. Et, suivant la décision prise de préparer des publications en lien avec les expositions à venir du musée du quai Branly, nous attendons un Dossier sur les tiki, préparé par Hélène Guiot et Marie-Noëlle Ottino-Garanger. En 2015, nous n’aurons donc aucun mal à mettre en ligne deux nouvelles publications.

Ventes publications

Nous avons commercialisé 310 ouvrages (contre 452 en 2013), notamment en liaison avec le premier salon du livre océanien de Rochefort-slor 2014 (446,20 € dont 100 € de cotisation, desquels il faut déduire 224 € de frais pour le transport). Toutes publications confondues, le montant total de vente s’élève à 5 019 € (contre 6 577 € en 2013), soit une légère baisse largement compensée par les 2 588 € de la vente du DVD n° 1, soit près d’un quart de nos recettes annuelles. À ces 310 ventes papier, il faudra ajouter les revenus d’Openédition, pour un montant total de 2 690,44 € HT.

Suivant la décision prise de préparer des publications en lien avec les expositions à venir, nous attendons prochainement un Dossier sur les tiki préparé par Hélène Guiot et Marie-Noëlle Ottino-Garanger.

Ventes DVD

Fin 2013 une nouvelle collection a été inaugurée : les DVD Cinéma des Océanistes. Le premier, Ancêtres kanak à Paris, de Mehdi Lallaoui avec Isabelle Leblic, a été tiré à 300 exemplaires, quasiment tous vendus pendant l’exposition qu’il commentait. Retiré en avril 2014, à 300 exemplaires grâce à l’octroi d’une subvention de la Maison de Nouvelle-Calédonie à Paris, il a suscité l’intérêt.

Un n° 2 est en cours de parution, La tête d’Ataï, de Mehdi Lallaoui, déjà projeté dans le cadre de nos séances de cinéma. De plus, nous sommes engagés, en cette fin 2014, dans la production d’un documentaire, Paroles de tapa, d’Hélène Guiot, qui sera le n° 3 de la collection. Cette fois-ci, nous sommes « maître-d’œuvre », et I. Leblic a aidé H. Guiot pour la constitution des dossiers de recherche de subventions. En novembre 2014, la mnc a versé 1 000 € et nous avons fait sur notre comptabilité propre plusieurs avances de frais pour l’équipe de tournage en novembre dernier. Voir les subventions en cours dans le chapitre « Budget prévisionnel » ci-après.

Les rapports sur les Publications, les DVD et le jso sont validés à l’unanimité des présents. Magali Mélandri, responsable du cinéma et des conférences, présente ensuite son rapport.

Rapport sur le cinéma et les conférences

En 2014, sept films et trois conférences ont été programmés, la présence de membres de la SdO à la présentation du programme fifo 2014 ayant permis de récolter plusieurs candidatures pour le cinéma.

Si, comme les années précédentes, on constate une fréquentation toujours plus élevée pour le cinéma (30-40 personnes en moyenne) que pour les conférences, on notera le grand succès de la conférence de Teiki Huukena sur le tatouage marquisien, déplacée en salle de cinéma pour accueillir les nombreux auditeurs.

De manière générale, très peu de membres de la SdO participent à cette programmation et la fréquentation haute est davantage liée aux réseaux de diffusion de l’intervenant lui-même.

La fin d’année a été marquée par la présentation du second DVD produit par la SdO, La tête d’Ataï, de Mehdi Lallaoui.

Suite à l’appel à communication clôturé, à l’automne 2014, la programmation des conférences 2015 est achevée.

Programmation 2014

09 janvier 2014 : cinéma – Olivier Rousset : Le Temps Kanak, en présence du réalisateur, débat avec Isabelle Leblic

06 févier 2014 : cinéma – Éric Vandendriessche : Kaninikula, mathématiques aux îles Trobriand, en présence du réalisateur.

13 mars 2014 : conférence – Teiki Huukena. Te Patutiki, le tatouage aux îles Marquises.

03 avril 2014 : cinéma – Éric Beauducel : Une justice entre deux mondes, en présence du réalisateur, débat avec Isabelle Leblic.

15 mai 2014 : conférence – Christine Pauleau : La langue française parlée en Océanie.

12 juin 2014 : cinéma – Thierry Marchado, Julien Clément : Rugby Fa’a Samoa, en présence de l’auteur du documentaire.

18 septembre 2014 : conférence – Marie Durand : Du Nakamal à la maison-cuisine

16 octobre 2014 : cinéma – Olivier Pollet : Canning Paradise, en présence du réalisateur.

14 novembre 2014 : conférence - Marie-Durand : Du nakamal à la maison-cuisine : chronique socio-architecturale de Mere Lava, Vanuatu.

18 décembre 2014 : cinéma - Mehdi Lallaoui : La tête d’Ataï, en présence d’Isabelle Leblic.

Magali Mélandri insiste sur la difficulté de plus en plus grande à trouver des films libres de droits. À l’avenir, ceci pose évidemment de nombreux problèmes dont celui de verser dans une exploitation commerciale en contradiction avec nos statuts. Le rapport est validé à l’unanimité des présents. Enfin Philippe Peltier présente le rapport de Pascale Bonnemère sur le site internet.

Rapport sur le site internet

Refonte du site

Rien n’a été fait cette année en matière de refonte du site.

Actualisation, annonces d’événements

L’actualisation se fait facilement grâce aux informations reçues par Hélène Guiot, Magali Mélandri et Isabelle Leblic pour la publication des jso et des ouvrages. Il n’y a pas eu de problèmes particuliers cette année.

Vente en ligne des ouvrages et du jso

Le compte paypal, pour permettre la vente en ligne des ouvrages et numéros du Journal de la Société, est opérationnel et de plus en plus de monde semble y avoir recours.

À la fin de l’année 2014, la possibilité de payer la cotisation annuelle de cette façon a été ouverte ainsi que la possibilité pour les institutions de payer leur abonnement au journal directement.

Le rapport est validé à l’unanimité des présents. Suivent quelques question et informations générales.

Échange entre les membres présents

Un des présents soulève la question de l’établissement d’un cahier des charges avant de se lancer dans la refonte de ce site. Il suggère que le sujet soit évoqué lors de la prochaine réunion de bureau pour que soit aussi abordé les liaisons avec les réseaux sociaux.

Avant de clore la réunion, les questions diverses sont soulevées. Magali Mélandri informe l’assistance de la modification du site internet du musée du quai Branly, site internet dans lequel les sociétés savantes hébergées apparaissaient jusqu’alors. Il faudra veiller à ce que ce soit toujours le cas dans le nouveau site.

Dans le cadre du cop 21 (conférence sur le changement climatique, Paris, 30 novembre-11décembre 2015), la Société des Océanistes pourrait programmer une conférence ou une projection en lien avec ce thème crucial dans le Pacifique.

Enfin, le secrétaire général informe l’assemblée que le musée projette de réorganiser l’espace dans lequel les sociétés savantes sont installées. Pour l’instant, nous n’avons pas beaucoup de renseignements, mais nous avons demandé qu’une réunion d’information ait lieu entre les représentants des sociétés et le département de la recherche.

Ce réaménagement aura peut-être une répercussion sur les unités de rangements. Afin de ne pas nous laisser surprendre, il faut relancer le chantier de classement des archives dans les mois qui viennent. Ce classement est indispensable avant leur dépôt au service des archives du musée, étant bien entendu que le statut de nos archives resterait celui d’archives privées.

L’ordre du jour étant épuisé, la séance est levée à 16h45.