Navigation – Plan du site
Dossier Hertz revisité (1907-2007) : Objets et changements dans les rituels funéraires

Objets d’ambiguïté

Funérailles ankave (Papouasie Nouvelle-Guinée)
Pierre Lemonnier
p. 33-43

Résumés

Cet article souligne combien Hertz et Freud ont expliqué dans des termes quasi identiques comment les survivants gèrent le deuil, c’est-à-dire en réorganisant les relations avec celui où celle qui n’est plus : ambiguïté des sentiments envers le défunt, désir de lui ressembler et de partager son sort, incompressibilité du temps, don de soi. L’ethnographie des pratiques mortuaires des Ankave- Anga montre qu’à côté d’échanges de biens reconnaissant et compensant certaines relations sociales autour du défunt – classiquement étudiées dans la littérature –, toutes sortes d’objets sont manipulés, non pour être données ou conservées, mais comme support matériel de ces événements émotionnelles propres au deuil soulignées par les deux auteurs.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pierre Lemonnier, « Objets d’ambiguïté », Le Journal de la Société des Océanistes, 124 | 2007, 33-43.

Référence électronique

Pierre Lemonnier, « Objets d’ambiguïté », Le Journal de la Société des Océanistes [En ligne], 124 | Année 2007-1, mis en ligne le 01 juin 2010, consulté le 27 mai 2017. URL : http://jso.revues.org/735 ; DOI : 10.4000/jso.735

Haut de page

Auteur

Pierre Lemonnier

CNRS, Centre de recherche et de documentation sur l’Océanie, Marseille, plemon@up.univ-mrs.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page