Navigation – Plan du site
Dossier Nouveaux regards sur les chefferies fidjiennes

At the Intersection of Chieftainship and Constitutional Government: Some Comparisons from Micronesia

À l'intersection de la chefferie et du gouvernement constitutionnel : quelques comparaisons de Micronésie
Glenn Petersen
p. 255-265

Résumés

Les formes politiques indigènes de Micronésie sont très proches de celles des sociétés de Polynésie et de Mélanésie de l’est. La chefferie intègre certains aspects de la propriété foncière, des groupements de parenté, des statuts hiérarchiques et des idéologies de la surnature. Dans la mesure où ces institutions sont à la croisée de tant d’aspects de l’économie sociale et politique, les politiques menées par les chefs tendent, traditionnellement, à tenir compte des pressions populaires ; quoi qu’en dise le mythe, dans les faits, elles ne sont que très marginalement autocratiques. Le débat central parmi les États fédérés de Micronésie ne concerne donc pas l’importance de la chefferie, mais la question de savoir si le peuple a intérêt à ce que le gouvernement constitutionnel inclut les chefs, ou s’il vaut mieux les en exclure, partant du principe qu’il sont mieux placés pour garantir le contrôle et le contre-point que le peuple souhaite maintenir.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Some elements of Micronesian socio-political organization
Seniority
Land and Political Theory
Criticism of contemporary chieftainship
Recent experience in Micronesia
A Micronesian Chamber of Chiefs
Conclusion

Aperçu du début du texte

Though Micronesian societies’ traditional governments have their roots in cultural history shared with Fiji and Polynesia, they do not attract much attention. This is unfortunate, because there is much to be learned from Micronesians’ experiences integrating the dynamics of chieftainship with parliamentary rule. My aim here is to describe key aspects of traditional Micronesian polities, to explore some of the reasons why Micronesians have opted to retain these, and to challenge claims that such traditional forms and practices are inherently incompatible with European-based socio-political forms. There just may be some profit in comparing Micronesian responses to the dilemma of maintaining chiefly politics in an era that loudly, if not necessarily scrupulously, shouts out the inevitability of democracy, or at least quasi-democratic forms.

During the course of the first millennium BCE, voyaging peoples made the leap from Near Oceania to Remote Oceania, heading out from the Solomon Isla...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Glenn Petersen, « At the Intersection of Chieftainship and Constitutional Government: Some Comparisons from Micronesia », Le Journal de la Société des Océanistes, 141 | 2015, 255-265.

Référence électronique

Glenn Petersen, « At the Intersection of Chieftainship and Constitutional Government: Some Comparisons from Micronesia », Le Journal de la Société des Océanistes [En ligne], 141 | juillet-décembre 2015, mis en ligne le 15 décembre 2017, consulté le 24 février 2017. URL : http://jso.revues.org/7434 ; DOI : 10.4000/jso.7434

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page