Navigation – Plan du site
Mini dossier : les objets "van Grecken". De bien ténébreuses affaires

Nineteen « New Guinea » sculptures by a mystery hoaxer from the Gene van Grecken Collection

Harry Beran
p. 179-192

Résumés

Dans les années soixante Jean Guiart a acheté quinze « Nouvelle-Guinée » sculptures sur bois de Gene van Grecken a Sydney pour le Musée Nationale d’Afrique et Océanie à Paris et a publié neuf d’entre eux. Quelques autorités sur l’art de Nouvelle-Guinée les ont considerées des contrefaçons et deux de ces derniers ont donné des conseils sur ce sujet à Guiart mais il a rejeté leur jugement. La question a été mentionée seulement une fois en noir sur blanc trés brievement dans un catalogue des ventes de Sotheby. En 1987, van Grecken a offert encore sept de sculptures sur bois de « Nouvelle-Guinée » à vendre à l’enchere à Sydney. Ils sont semblables a ceux qui était achetées par Guiart et ils aussi ne sont pas authentiques. Cette rédaction illustre douze des sculptures que van Grecken a vendu à Guiart dans les années soixantes et des sept sculptures il a mis en vente en 1987 et expose les raisons pour croire qu’ils ne sont pas contrefaçons mais qu’ils sont un canular monté par l’artist Australien, qui reste anonyme, peut-étre pour voir si les experts au sujet d’art de Nouvelle-Guinée peuvent distinguer les sculptures sur bois véritables des pastiches.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Fifteen woodcarvings sold by Gene van Grecken to Jean Guiart in 1966
Seven woodcarvings sold by Gene van Grecken at auction in 1987
Forgeries or hoax pieces?
The identity of the hoaxer

Aperçu du début du texte

Fifteen woodcarvings sold by Gene van Grecken to Jean Guiart in 1966

In 1963 Jean Guiart published The Arts of the South Pacific, the first survey devoted entirely to the material arts of this region. Three years later he visited Gene van Grecken, a Sydney tribal art dealer and collector, and bought fifteen woodcarvings from him for the National Museum of the Arts of Africa and Oceania in Paris (nmaao) now incorporated into the Musée du Quai Branly.

In 1967 Guiart published nine of these carvings (Ills 1-9 in the present essay) in an article « Art primitif et « structures » and claimed they demonstrate that Sepik artworks have far greater stylistic variability than is generally recognised. In 1969 he republished seven of them (Ills 1, 2, 3, 5, 6, 8, and 9 in this essay) in another article, « The Concept of Norm in the Art of Some Oceanic Societies », and claimed they show that the borders between Sepik style regions are much more fluid than is generally thought.

Between these years, G...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Harry Beran, « Nineteen « New Guinea » sculptures by a mystery hoaxer from the Gene van Grecken Collection », Le Journal de la Société des Océanistes, 142-143 | 2016, 179-192.

Référence électronique

Harry Beran, « Nineteen « New Guinea » sculptures by a mystery hoaxer from the Gene van Grecken Collection », Le Journal de la Société des Océanistes [En ligne], 142-143 | 2016, mis en ligne le 15 décembre 2018, consulté le 23 avril 2017. URL : http://jso.revues.org/7528 ; DOI : 10.4000/jso.7528

Haut de page

Auteur

Harry Beran

Independent researcher, hberan@btinternet.com

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page