Navigation – Plan du site
Hors dossier

Du nakamal à la maison-cuisine : chronique socio-architecturale de Mere Lava (Vanuatu)

From nakamal to kitchen houses: a socio-architectural chronicle of Mere Lava Island (Vanuatu)
Marie Durand
p. 223-239

Résumés

Dans les îles Banks, au Vanuatu, certaines des maisons des hommes ont aujourd’hui disparu. En revanche, d’autres constructions telles que les maisons-cuisine conservent une importance sociale prépondérante dans la vie quotidienne et cérémonielle. Comment comprendre ces changements architecturaux ? Des maisons des hommes de la fin du xixe siècle aux maisons-cuisine contemporaines, cet article propose une analyse basée sur les données ethnographiques recueillies sur le terrain, des documents d’archives missionnaires et coloniales et l’histoire orale de l’île de Mere Lava afin de dessiner une chronique des changements sociaux et architecturaux dans cette région du Pacifique.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Maisons des hommes, système d’altération statutaire, et missionnaires (deuxième moitié du xixe siècle – début du xxe siècle)
Les systèmes statutaires anciens et leur ancrage spatial dans les îles Banks
Influence de la Melanesian Mission
Politiques sanitaires et administration coloniale (1906-1980)
Politiques sanitaires et regard colonial : le contrôle des populations et la transformation de l’espace domestique
Institution des assesseurs et abandon de la hiérarchie des grades dans les îles Banks
Prestige, maisons-cuisine et maisons pour dormir contemporaines
Conclusion

Aperçu du début du texte

Depuis Lewis Henri Morgan (1881), de nombreux travaux ont exploré la dynamique réciproque des relations entre les hommes et leurs maisons (Bourdieu, 1972 ; Rapoport, 1976 ; Levi-Strauss, 1987 ; Carsten et Hugh-Jones, 1995 ; Oliver, 2006 ; Buchli, 2013). Parmi ceux-ci, certains ont interrogé plus spécifiquement les interactions entre les aspects matériels de l’architecture et la construction des personnes et des groupes sociaux dans le Pacifique (Waterson, 1990 ; Fox, 1993 ; Rodman et Rensel, 1997 ; Stasch, 2011). Si les pouvoirs étatiques coloniaux et postcoloniaux se représentent et, de manière générale, expriment leur dynamisme à travers l’architecture et la transformation des espaces et des bâtiments publics, les espaces domestiques sont aussi des lieux privilégiés dans et par lesquels les changements sociaux, historiques, économiques ou politiques sont matérialisés, confrontés et intégrés (voir par exemple Kembol et al., 1976 ; Rutz, 1984 ; Vea, 1985). Comme l’affirment avec jus...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie Durand, « Du nakamal à la maison-cuisine : chronique socio-architecturale de Mere Lava (Vanuatu) », Le Journal de la Société des Océanistes, 142-143 | 2016, 223-239.

Référence électronique

Marie Durand, « Du nakamal à la maison-cuisine : chronique socio-architecturale de Mere Lava (Vanuatu) », Le Journal de la Société des Océanistes [En ligne], 142-143 | 2016, mis en ligne le 31 décembre 2018, consulté le 24 juin 2017. URL : http://jso.revues.org/7559 ; DOI : 10.4000/jso.7559

Haut de page

Auteur

Marie Durand

Postdoctorante de la Fondation Fyssen, Centre de recherche et de documentation sur l’Océanie (amu, cnrs, ehess – credo, umr 7308), Marseillemarie.durand@univ-amu.fr

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page