Navigation – Plan du site
Dossier Du corps à l’image. La réinvention des performances culturelles en Océanie

Débattre des performances culturelles hawaiiennes au xixe siècle

Jérémy Lemarié
p. 159-173
Traduction(s) :
Debating on Cultural Performances of Hawaiian Surfing in the 19th Century

Résumés

Plusieurs années après le débat sur l’invention des traditions dans le Pacifique, cet article présente certains travaux qui reproduisent ou déconstruisent des idées reçues à propos des performances culturelles hawaiiennes. À travers l’étude de cas du he‘e nalu (surf hawaiien) au xixsiècle, cette analyse explique pourquoi les anthropologues et historiens sont parvenus à des résultats contradictoires. Les premiers travaux traitant des journaux de missionnaires et de marins plaidèrent en faveur la quasi-extinction du surf, tandis qu’un récent courant de pensée mobilisant des sources hawaiiennes et la littérature française a identifié sa vivacité. Pour trancher cette controverse, cette étude examine des sources primaires américaines, britanniques, françaises et hawaiiennes qui permettent de faire la lumière sur l’état du he‘e nalu et de ses performances culturelles au xixe siècle.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Méthodes
He‘e nalu et les relations de pouvoir dans le Hawai‘i traditionnel
Pourquoi les missionnaires ont été accusés du déclin du he‘e nalu
La renaissance du surf et la création des premiers clubs de surf
Démystifier la renaissance du surf
La royauté hawaiienne encourageait le surf
Rassembler des nouvelles preuves avec les Romantiques
Discussion
Conclusion

Aperçu du début du texte

La région du Pacifique est un terrain de recherche contesté pour les anthropologues, dans la mesure où le manque relatif de chercheurs indigènes a engendré des interprétations erronées des représentations mentales polynésiennes (Hau‘ofa, 1975). Dans les contextes de la mondialisation et de la décolonisation, le monopole des scientifiques occidentaux sur la définition de ce qui est une tradition indigène a fait l’objet de nombreux débats ces quarante dernières années. À Hawai‘i, des anthropologues comme Roger Keesing (1989), Jocelyn Linnekin (1983) et Marshall Sahlins (1981) ont été accusés de renforcer la colonisation en distinguant ce qui est indigène de ce qui ne l’est pas (Friedman, 1992a : 197, 1992b : 852, 1993 : 746-748, 2002 : 217-2018 ; White et Tengan, 2001 : 385 ; Trask, 1991 : 163 ; 1993 : 127-130). Ces auteurs ont défendu l’idée que certaines coutumes polynésiennes avaient été « inventées » (Linnekin, 1983 : 244) ou « réinventées » (Keesing, 1989 : 22), lorsque des group...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jérémy Lemarié, « Débattre des performances culturelles hawaiiennes au xixe siècle  », Le Journal de la Société des Océanistes, 142-143 | 2016, 159-173.

Référence électronique

Jérémy Lemarié, « Débattre des performances culturelles hawaiiennes au xixe siècle  », Le Journal de la Société des Océanistes [En ligne], 142-143 | 2016, mis en ligne le 31 décembre 2018, consulté le 23 avril 2017. URL : http://jso.revues.org/7619 ; DOI : 10.4000/jso.7619

Haut de page

Auteur

Jérémy Lemarié

Maître de conférences vacataire en sociologie à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, jeremy.lemarie@gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page